Profiter sans souci de votre pension et conserver le même niveau de vie qu'avant : avec les plans actuels des autorités, cette perspective paraît davantage une utopie que la réalité. La pension légale (le premier pilier de la pension) n'est pas à la hauteur, mais le capital complémentaire n'est pas toujours suffisant non plus.

Une pension complémentaire constituée par le biais d'un fonds de pension ou d'une assurance-épargne - le capital pension complémentaire que certains Belges se constituent via leur employeur (deuxième pilier) - ou l'épargne-pension fiscalement avantageux (troisième pilier) augmentent votre pension en moyenne de 17 pour cent. Ce n'est pas mal, mais toujours trop peu pour préserver votre pouvoir d'achat.

Un rendement supplémentaire

Les initiatives d'épargne et d'investissement individuelles sont la meilleure façon d'augmenter votre capital. Or, avec des taux d'intérêt plus bas que jamais, l'épargne est l'option la moins favorable. Une approche un peu plus risquée mais qui débouche sur des gains plus élevés consiste à élaborer un plan d'investissement personnel dans des fonds. Pas de perte de pouvoir d'achat par l'effet de l'inflation comme dans le cas des comptes d'épargne, mais des actifs soigneusement diversifiés en fonction d'un montant que vous déterminez vous-même.

Votre investissement ne subit pas de restrictions. Contrairement à l'épargne-pension - plafonné à 1 230 euros par an -, vous mettez chaque année de côté pour vos investissements le montant que vous souhaitez. Pas besoin d'un important capital de départ. Chez MeDirect, vous vous engagez dès 2 500 euros. Ensuite, des versements mensuels peuvent être effectués à partir de 100 euros.

La diversification est le maître mot

Avec un fonds d'investissement, vous ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. La diversification - en termes d'actions et d'obligations dans ce cas - est le maître mot en matière d'investissement. Un plan d'investissement pousse le raisonnement un peu plus loin encore : votre investissement n'est pas consigné dans un seul fonds de placement mais est réparti sur une dizaine de fonds. Périodiquement, généralement tous les mois, vous investissez un montant déterminé d'avance auprès de différents fonds d'investissement.

En outre, l'investissement périodique peut aussi se faire par le biais de la gestion de patrimoine en ligne. Dans ce cas, votre portefeuille d'investissement est entièrement géré pour vous par des experts. Résultat : encore plus de professionnalisme dans la gestion et encore moins de soucis.

Au plus tôt, au mieux

Plus vous vous y prenez tôt, plus vous pourrez profiter de votre capital pendant votre pension. Ainsi, un investissement de 10 000 euros offrant un rendement annuel de 5 pour cent représente au bout d'un an 10 500 euros. Après vingt ans, vous détiendrez un capital de 26 533 euros.

Si vous vous constituez un capital suffisant dans le cadre du quatrième pilier de la pension, vous pouvez envisager de prendre votre retraite bien méritée plus tôt. Tout le monde n'a pas envie de travailler jusqu'à 67 ans...

Contrairement aux banques traditionnelles, MeDirect ne vous réclamera aucuns frais d'entrée ou de sortie. Au contraire même, puisque votre entrée s'accompagne d'une prime jusqu'à 500 euros. Ainsi, votre plan de pension bénéficie d'emblée d'un sérieux coup de pouce.

Vous cherchez un plan d'investissement diversifié sans frais d'entrée ni de sortie ? Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Profiter sans souci de votre pension et conserver le même niveau de vie qu'avant : avec les plans actuels des autorités, cette perspective paraît davantage une utopie que la réalité. La pension légale (le premier pilier de la pension) n'est pas à la hauteur, mais le capital complémentaire n'est pas toujours suffisant non plus. Une pension complémentaire constituée par le biais d'un fonds de pension ou d'une assurance-épargne - le capital pension complémentaire que certains Belges se constituent via leur employeur (deuxième pilier) - ou l'épargne-pension fiscalement avantageux (troisième pilier) augmentent votre pension en moyenne de 17 pour cent. Ce n'est pas mal, mais toujours trop peu pour préserver votre pouvoir d'achat. Les initiatives d'épargne et d'investissement individuelles sont la meilleure façon d'augmenter votre capital. Or, avec des taux d'intérêt plus bas que jamais, l'épargne est l'option la moins favorable. Une approche un peu plus risquée mais qui débouche sur des gains plus élevés consiste à élaborer un plan d'investissement personnel dans des fonds. Pas de perte de pouvoir d'achat par l'effet de l'inflation comme dans le cas des comptes d'épargne, mais des actifs soigneusement diversifiés en fonction d'un montant que vous déterminez vous-même. Votre investissement ne subit pas de restrictions. Contrairement à l'épargne-pension - plafonné à 1 230 euros par an -, vous mettez chaque année de côté pour vos investissements le montant que vous souhaitez. Pas besoin d'un important capital de départ. Chez MeDirect, vous vous engagez dès 2 500 euros. Ensuite, des versements mensuels peuvent être effectués à partir de 100 euros.Avec un fonds d'investissement, vous ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. La diversification - en termes d'actions et d'obligations dans ce cas - est le maître mot en matière d'investissement. Un plan d'investissement pousse le raisonnement un peu plus loin encore : votre investissement n'est pas consigné dans un seul fonds de placement mais est réparti sur une dizaine de fonds. Périodiquement, généralement tous les mois, vous investissez un montant déterminé d'avance auprès de différents fonds d'investissement. En outre, l'investissement périodique peut aussi se faire par le biais de la gestion de patrimoine en ligne. Dans ce cas, votre portefeuille d'investissement est entièrement géré pour vous par des experts. Résultat : encore plus de professionnalisme dans la gestion et encore moins de soucis.Plus vous vous y prenez tôt, plus vous pourrez profiter de votre capital pendant votre pension. Ainsi, un investissement de 10 000 euros offrant un rendement annuel de 5 pour cent représente au bout d'un an 10 500 euros. Après vingt ans, vous détiendrez un capital de 26 533 euros.Si vous vous constituez un capital suffisant dans le cadre du quatrième pilier de la pension, vous pouvez envisager de prendre votre retraite bien méritée plus tôt. Tout le monde n'a pas envie de travailler jusqu'à 67 ans...Contrairement aux banques traditionnelles, MeDirect ne vous réclamera aucuns frais d'entrée ou de sortie. Au contraire même, puisque votre entrée s'accompagne d'une prime jusqu'à 500 euros. Ainsi, votre plan de pension bénéficie d'emblée d'un sérieux coup de pouce.