Une entreprise a généralement accès à trois sources de financement, qui vont évoluer avec sa croissance : le capital qui pourra être augmenté grâce à de nouveaux apports des actionnaires ou de nouveaux investisseurs, les prêts bancaires, et enfin les prêts octroyés par des personnes qui gravitent autour des actionnaires existants (familles et amis). " A cette gamme d'instruments s'ajoute depuis quelques années le crowdlending ou financement participatif ", indique Nicolas Verdbois, Director Business Analyst de Look&Fin, " qui va permettre aux entreprises de se financer directement auprès de particuliers, sous la forme de différentes sortes de prêts. Un des avantages est de pouvoir diversifier les sources de financement auxquelles une société peut faire appel ".

Solution alternative mais très concurrentielle

Les prêts proposés par Look&Fin vont venir en complément d'un financement bancaire classique, par exemple pour renforcer les fonds propres d'une entreprise en vue d'obtenir le prêt de la banque. Look&Fin intervient dans le processus de croissance d'une entreprise, lorsque les banques arrivent à la limite de leurs possibilités en termes de risque et de ratios d'exposition. " Nous avons des entreprises qui reviennent chaque année chez Look&Fin pour financer un besoin bien spécifique ".

Chaque dossier doit répondre à trois critères préalables : l'entreprise doit afficher au moins trois années d'existence, dégager une rentabilité opérationnelle positive et demander un emprunt minimum de 50.000 euros. " Nous sommes en mesure de donner une réponse en 48h dès que l'entreprise rentre un dossier complet ".

Avec une communauté active de plus de 30.000 investisseurs, Look&Fin est aujourd'hui en mesure de boucler le financement de dossiers de plusieurs millions d'euros, avec 85 millions d'euros levés depuis la création de la plateforme en 2012 pour 250 entreprises financées. " Nous octroyons des crédits qui vont correspondre à la capacité de remboursement de l'entreprise, ce qui nous permet de garder un taux de défaut tournant autour de 2% ".

" Nous avons des entreprises qui reviennent chaque année chez Look&Fin pour financer un besoin bien spécifique ", Nicolas Verdbois

Croissance rapide

Les institutions bancaires sont devenues de plus en plus frileuses depuis le déclenchement de la crise sanitaire, et certaines formes de prêts sont aujourd'hui beaucoup plus difficiles à obtenir. " Le crowdlending peut désormais constituer une vraie alternative aux solutions bancaires en proposant des taux à partir de 0,9% ", indique Nicolas Verdbois.

Ce taux favorable est lié aux mesures de soutien prises par les différentes autorités régionales afin de soutenir les entreprises qui doivent faire face à des problèmes temporaires au niveau de leurs flux de trésorerie. Ces prêts sont assortis d'une franchise de 12 à 24 mois, et vont permettre aux entreprises de renforcer rapidement leurs fonds propres avant de commencer à rembourser lorsque la situation sanitaire sera normalisée. " La demande est aujourd'hui forte pour ce type de financement. L'entreprise se voit proposer un taux attractif tandis que le particulier-prêteur reçoit un avantage fiscal (une réduction d'impôt de 2 et 4% du capital restant dû) qui va augmenter son rendement ".

Trouvez plus d'informations sur www.lookandfin.com

Une entreprise a généralement accès à trois sources de financement, qui vont évoluer avec sa croissance : le capital qui pourra être augmenté grâce à de nouveaux apports des actionnaires ou de nouveaux investisseurs, les prêts bancaires, et enfin les prêts octroyés par des personnes qui gravitent autour des actionnaires existants (familles et amis). " A cette gamme d'instruments s'ajoute depuis quelques années le crowdlending ou financement participatif ", indique Nicolas Verdbois, Director Business Analyst de Look&Fin, " qui va permettre aux entreprises de se financer directement auprès de particuliers, sous la forme de différentes sortes de prêts. Un des avantages est de pouvoir diversifier les sources de financement auxquelles une société peut faire appel ".Les prêts proposés par Look&Fin vont venir en complément d'un financement bancaire classique, par exemple pour renforcer les fonds propres d'une entreprise en vue d'obtenir le prêt de la banque. Look&Fin intervient dans le processus de croissance d'une entreprise, lorsque les banques arrivent à la limite de leurs possibilités en termes de risque et de ratios d'exposition. " Nous avons des entreprises qui reviennent chaque année chez Look&Fin pour financer un besoin bien spécifique ".Chaque dossier doit répondre à trois critères préalables : l'entreprise doit afficher au moins trois années d'existence, dégager une rentabilité opérationnelle positive et demander un emprunt minimum de 50.000 euros. " Nous sommes en mesure de donner une réponse en 48h dès que l'entreprise rentre un dossier complet ".Avec une communauté active de plus de 30.000 investisseurs, Look&Fin est aujourd'hui en mesure de boucler le financement de dossiers de plusieurs millions d'euros, avec 85 millions d'euros levés depuis la création de la plateforme en 2012 pour 250 entreprises financées. " Nous octroyons des crédits qui vont correspondre à la capacité de remboursement de l'entreprise, ce qui nous permet de garder un taux de défaut tournant autour de 2% ".Les institutions bancaires sont devenues de plus en plus frileuses depuis le déclenchement de la crise sanitaire, et certaines formes de prêts sont aujourd'hui beaucoup plus difficiles à obtenir. " Le crowdlending peut désormais constituer une vraie alternative aux solutions bancaires en proposant des taux à partir de 0,9% ", indique Nicolas Verdbois.Ce taux favorable est lié aux mesures de soutien prises par les différentes autorités régionales afin de soutenir les entreprises qui doivent faire face à des problèmes temporaires au niveau de leurs flux de trésorerie. Ces prêts sont assortis d'une franchise de 12 à 24 mois, et vont permettre aux entreprises de renforcer rapidement leurs fonds propres avant de commencer à rembourser lorsque la situation sanitaire sera normalisée. " La demande est aujourd'hui forte pour ce type de financement. L'entreprise se voit proposer un taux attractif tandis que le particulier-prêteur reçoit un avantage fiscal (une réduction d'impôt de 2 et 4% du capital restant dû) qui va augmenter son rendement ".Trouvez plus d'informations sur www.lookandfin.com