Toutes les prévisions belges et internationales vont dans le même sens: les ventes de véhicules électriques vont augmenter de façon exponentielle dans les années à venir. D'ici 2030, 2 véhicules sur 3 vendus en Belgique seront électriques (1).

À quoi doit-on cet engouement? Quels sont les tenants et aboutissants de cette électrification massive de la mobilité belge? Les installations de bornes de charge seront-elles suffisantes pour fournir l'électricité nécessaire à ces véhicules? Comment les VE peuvent-ils stimuler l'intégration d'énergies renouvelables dans notre système électrique?

Si nous passons à une mobilité électrique de manière réfléchie, nous créerons de nombreuses nouvelles possibilités de rendre notre approvisionnement électrique durable. Les VE sont des batteries mobiles qui pourront gérer le réseau électrique et utiliser de manière optimale la production de panneaux solaires, d'éoliennes, d'énergie hydraulique, etc. Surtout si, grâce aux technologies "Vehicle-to-Grid (V2G)" et "Vehicle-to-Home (V2H)", nous pourrons extraire une partie de cette électricité du véhicule et la faire fonctionner pour notre utilisation quotidienne, privée et professionnelle, de manière propre et durable.

© Getty Images/iStockphoto

Questions ouvertes

Ces changements suscitent de nombreuses questions auxquelles nos experts répondront lors de ce sommet belge on thE-MOVE 1.0.:

* Qui sont les moteurs de cette e-mobilité et les tendances des énergies renouvelables?

* Et quels sont les secteurs qui vont s'imposer dans cette success story?

* L'électromobilité restera l'apanage des entreprises ou les particuliers passeront-ils eux aussi à l'électrique?

* Quels sont les obstacles à la percée de l'électromobilité et des énergies renouvelables et quelles sont les solutions proposées? Et comment en tirer les bénéfices?

* Comment les bornes de charge se répartiront-elles entre bornes privées, bornes accessibles au public et bornes relevant de communautés d'énergie ou de copropriétés?

* Quelles perspectives à court, moyen et long termes pour le V2G?

© Getty Images/iStockphoto

Le coup d'envoi sera donné le 22 JUIN dès 9h avec une session plénière au cours de laquelle Vincent Van Peteghem, Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances, Georges Gilkinet Vice-Premier Ministre et Ministre de la Mobilité, Chris Peeters, CEO d'Elia (et récemment élu Manager de l'année), Michaël Grandfils, Managing Director de Lab Box, start-up studio de D'Ieteren, qui se concentre sur l'avenir de la mobilité.... prendront la parole.

Après le lunch, des sessions en petits groupes sur des thématiques diverses seront proposées avec des entreprises et organisations telles que Fluvius, Smappee, Luminus, ENERSOL, FASTNED...

Le sommet se terminera vers 18h par une réception et un moment de networking.

PROGRAMME & INSCRIPTION jusqu'au 20 juin via https://otm-summit.be/

(1) Etude Polaris de D'Ieteren

Toutes les prévisions belges et internationales vont dans le même sens: les ventes de véhicules électriques vont augmenter de façon exponentielle dans les années à venir. D'ici 2030, 2 véhicules sur 3 vendus en Belgique seront électriques (1).À quoi doit-on cet engouement? Quels sont les tenants et aboutissants de cette électrification massive de la mobilité belge? Les installations de bornes de charge seront-elles suffisantes pour fournir l'électricité nécessaire à ces véhicules? Comment les VE peuvent-ils stimuler l'intégration d'énergies renouvelables dans notre système électrique?Si nous passons à une mobilité électrique de manière réfléchie, nous créerons de nombreuses nouvelles possibilités de rendre notre approvisionnement électrique durable. Les VE sont des batteries mobiles qui pourront gérer le réseau électrique et utiliser de manière optimale la production de panneaux solaires, d'éoliennes, d'énergie hydraulique, etc. Surtout si, grâce aux technologies "Vehicle-to-Grid (V2G)" et "Vehicle-to-Home (V2H)", nous pourrons extraire une partie de cette électricité du véhicule et la faire fonctionner pour notre utilisation quotidienne, privée et professionnelle, de manière propre et durable.Ces changements suscitent de nombreuses questions auxquelles nos experts répondront lors de ce sommet belge on thE-MOVE 1.0.:* Qui sont les moteurs de cette e-mobilité et les tendances des énergies renouvelables?* Et quels sont les secteurs qui vont s'imposer dans cette success story?* L'électromobilité restera l'apanage des entreprises ou les particuliers passeront-ils eux aussi à l'électrique?* Quels sont les obstacles à la percée de l'électromobilité et des énergies renouvelables et quelles sont les solutions proposées? Et comment en tirer les bénéfices?* Comment les bornes de charge se répartiront-elles entre bornes privées, bornes accessibles au public et bornes relevant de communautés d'énergie ou de copropriétés?* Quelles perspectives à court, moyen et long termes pour le V2G?Le coup d'envoi sera donné le 22 JUIN dès 9h avec une session plénière au cours de laquelle Vincent Van Peteghem, Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances, Georges Gilkinet Vice-Premier Ministre et Ministre de la Mobilité, Chris Peeters, CEO d'Elia (et récemment élu Manager de l'année), Michaël Grandfils, Managing Director de Lab Box, start-up studio de D'Ieteren, qui se concentre sur l'avenir de la mobilité.... prendront la parole.Après le lunch, des sessions en petits groupes sur des thématiques diverses seront proposées avec des entreprises et organisations telles que Fluvius, Smappee, Luminus, ENERSOL, FASTNED...Le sommet se terminera vers 18h par une réception et un moment de networking.(1) Etude Polaris de D'Ieteren