Lorsque l'on parle de café, on songe d'abord Arabica et Robusta. De la centaine de variétés de café cultivées à travers le monde, ce sont en effet les plus populaires. L'Arabica représente à lui seul plus de trois quarts de la production mondiale de fèves de café. Ceux qui fréquentent les rayons des magasins savent que le Robusta affiche un prix plus compétitif que l'Arabica. La raison? L'altitude. Les plantations d'Arabica sont implantées entre 800 et 2.000 mètres au-dessus du niveau de la mer, alors que celles de Robusta sont situées à plus basse altitude. Le Robusta nécessitant moins de logistique de transport, son prix final est plus serré.

La teneur en caféine

Le prix du café ne dit rien de sa qualité. Bien qu'il soit plus cher et cultivé à plus haute altitude, on ne peut pas dire de l'Arabica qu'il est de qualité supérieure au Robusta. Dans les faits, tout dépend des préférences de chaque consommateur. L'Arabica affiche une teneur en caféine limitée à 1,5 pourcent, avec une palette aromatique assez large et un goût plutôt doux. Alors que le Robusta, avec une teneur en caféine de 2,7 pourcents, donne un café plus amer et plus corsé. Chacun choisira donc selon son goût. Un Arabica pour un café rond et léger, un Robusta pour un expresso bien serré.

© De'Longhi

Chez le torréfacteur

Avant de pouvoir être dégusté, les grains de café doivent être torréfiés. Au sortir de la plantation, ils n'ont pratiquement ni odeur ni saveur. C'est le travail de torréfaction qui libère les précieux arômes du café. La torréfaction peut être plus ou moins longue, pour des grains plus ou moins grillés, aux saveurs plus ou moins développées. Là encore, c'est au consommateur de choisir en fonction de ses préférences. Certains apprécieront une torréfaction légère, pour un café au goût subtil. D'autres opteront pour une torréfaction poussée, qui donne au café un goût plus intense et des saveurs de pain grillé. Le torréfacteur pourra vous aider à choisir. N'oubliez pas de lui demander à quelle date il a torréfié son café. C'est également un élément important pour une expérience de qualité. En effet, il est recommandé de consommer le café entre quatre jours et quatre semaines après sa torréfaction. Avant quatre jours, les grains contiennent encore trop de gaz. Après un mois, le café perd peu à peu en saveurs.

Jamais sans ma machine

Les machines à café se chargent ensuite de moudre les grains. Certains appareils permettent de modifier les réglages selon vos préférences. Parce que la mouture a un impact indéniable sur le goût du café. Plus la mouture est fine, plus le café sera corsé. Plus elle est épaisse, plus il sera léger. Pour vous aider à préparer le meilleur café, les nouvelles machines à expresso vont encore un pas plus loin. La PrimaDonna Soul de De'Longhi, par exemple, adapte automatiquement tous ses réglages au type de grain que vous avez sélectionné. Grâce à la technologie Bean Adapt, elle tire donc le meilleur de chaque fève.

© De'Longhi

Le meilleur des cafés

Le grain de café a une longue histoire avant d'arriver dans votre tasse... Pour en profiter au mieux, sélectionnez d'abord la variété qui correspond à votre goût. N'hésitez pas à tester, à changer jusqu'à trouver le café qui vous plaît. Poussez ensuite la porte d'un bon torréfacteur, qui puisse vous guider dans vos choix et vous proposer un café fraîchement torréfié. Pour le reste, faites confiance à votre machine à expresso. Optez de préférence pour un appareil dernière génération, dont vous puissiez adapter les réglages pour profiter à tout instant du meilleur des cafés.

© Karel Hemerijckx

Tout cela vous a donné envie de préparer le café parfait? De'Longhi vous offre un atelier café gratuit à domicile à l'achat d'une machine à café full automatique PrimaDonna. Cliquez ici pour en savoir plus.

Lorsque l'on parle de café, on songe d'abord Arabica et Robusta. De la centaine de variétés de café cultivées à travers le monde, ce sont en effet les plus populaires. L'Arabica représente à lui seul plus de trois quarts de la production mondiale de fèves de café. Ceux qui fréquentent les rayons des magasins savent que le Robusta affiche un prix plus compétitif que l'Arabica. La raison? L'altitude. Les plantations d'Arabica sont implantées entre 800 et 2.000 mètres au-dessus du niveau de la mer, alors que celles de Robusta sont situées à plus basse altitude. Le Robusta nécessitant moins de logistique de transport, son prix final est plus serré.Le prix du café ne dit rien de sa qualité. Bien qu'il soit plus cher et cultivé à plus haute altitude, on ne peut pas dire de l'Arabica qu'il est de qualité supérieure au Robusta. Dans les faits, tout dépend des préférences de chaque consommateur. L'Arabica affiche une teneur en caféine limitée à 1,5 pourcent, avec une palette aromatique assez large et un goût plutôt doux. Alors que le Robusta, avec une teneur en caféine de 2,7 pourcents, donne un café plus amer et plus corsé. Chacun choisira donc selon son goût. Un Arabica pour un café rond et léger, un Robusta pour un expresso bien serré.Avant de pouvoir être dégusté, les grains de café doivent être torréfiés. Au sortir de la plantation, ils n'ont pratiquement ni odeur ni saveur. C'est le travail de torréfaction qui libère les précieux arômes du café. La torréfaction peut être plus ou moins longue, pour des grains plus ou moins grillés, aux saveurs plus ou moins développées. Là encore, c'est au consommateur de choisir en fonction de ses préférences. Certains apprécieront une torréfaction légère, pour un café au goût subtil. D'autres opteront pour une torréfaction poussée, qui donne au café un goût plus intense et des saveurs de pain grillé. Le torréfacteur pourra vous aider à choisir. N'oubliez pas de lui demander à quelle date il a torréfié son café. C'est également un élément important pour une expérience de qualité. En effet, il est recommandé de consommer le café entre quatre jours et quatre semaines après sa torréfaction. Avant quatre jours, les grains contiennent encore trop de gaz. Après un mois, le café perd peu à peu en saveurs.Les machines à café se chargent ensuite de moudre les grains. Certains appareils permettent de modifier les réglages selon vos préférences. Parce que la mouture a un impact indéniable sur le goût du café. Plus la mouture est fine, plus le café sera corsé. Plus elle est épaisse, plus il sera léger. Pour vous aider à préparer le meilleur café, les nouvelles machines à expresso vont encore un pas plus loin. La PrimaDonna Soul de De'Longhi, par exemple, adapte automatiquement tous ses réglages au type de grain que vous avez sélectionné. Grâce à la technologie Bean Adapt, elle tire donc le meilleur de chaque fève.Le grain de café a une longue histoire avant d'arriver dans votre tasse... Pour en profiter au mieux, sélectionnez d'abord la variété qui correspond à votre goût. N'hésitez pas à tester, à changer jusqu'à trouver le café qui vous plaît. Poussez ensuite la porte d'un bon torréfacteur, qui puisse vous guider dans vos choix et vous proposer un café fraîchement torréfié. Pour le reste, faites confiance à votre machine à expresso. Optez de préférence pour un appareil dernière génération, dont vous puissiez adapter les réglages pour profiter à tout instant du meilleur des cafés.