Des réservoirs de stockage, des camions citernes, des semi-remorques et des véhicules industriels sont produits dans l'usine de Bree. Sur les 450 travailleurs, environ 40 travaillent sur la "ligne chinoise", une unité utilisée temporairement par les actionnaires chinois avant que la production ne déménage dans le sud de l'Allemagne. Les travailleurs avaient d'abord craint que tous les emplois ne soient supprimés. Mais 13 d'entre eux seront finalement sacrifiés. La direction a confirmé son intention de licencier un certain nombre de postes, mais n'en a pas précisé le nombre. (Belga)

Des réservoirs de stockage, des camions citernes, des semi-remorques et des véhicules industriels sont produits dans l'usine de Bree. Sur les 450 travailleurs, environ 40 travaillent sur la "ligne chinoise", une unité utilisée temporairement par les actionnaires chinois avant que la production ne déménage dans le sud de l'Allemagne. Les travailleurs avaient d'abord craint que tous les emplois ne soient supprimés. Mais 13 d'entre eux seront finalement sacrifiés. La direction a confirmé son intention de licencier un certain nombre de postes, mais n'en a pas précisé le nombre. (Belga)