Tout sur Viapass

En 2021, les poids lourds ont payé 822,4 millions d'euros de prélèvement kilométrique, un record depuis le lancement du dispositif en 2016. Il n'y a jamais eu autant d'utilitaires lourds sur les routes.

Comme l'année dernière, la crise du coronavirus n'a pas eu d'impact négatif sur les revenus de la taxe kilométrique sur les camions en 2021. Ils ont atteint 814,1 millions d'euros contre 736 millions en 2020 et 714,4 millions en 2019, a indiqué vendredi Viapass, l'organe public qui coordonne et contrôle la taxe kilométrique en Belgique. Les revenus devraient continuer à progresser en 2022 malgré un début d'année plus lent que la normale.

Après un démarrage difficile en 2016, le péage kilométrique pour les poids lourds est un succès. Il rapporte des millions aux Régions et son organisation est un exemple de coopération entre entités fédérées. Déclinable pour d'autres types de véhicules en Belgique et même en Europe.

Le système de prélèvement kilométrique pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes en Belgique ne fonctionne pas correctement, déplore mardi la fédération néerlandaise du transport TLN. Selon cette dernière, le boîtier placé dans les camions connaîtrait des ratés mais malgré cela, des amendes seraient infligées. Des reproches qui ne passent pas du côté de Viapass, l'organisme public qui coordonne le système pour les trois Régions.

La taxe kilométrique ou redevance kilométrique pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes en Belgique, instaurée le 1er avril 2016, a rapporté 648 millions d'euros en un an, a annoncé vendredi Viapass, l'entité publique interrégionale chargée du contrôle et de la coordination de ce prélèvement. Plus de la moitié des revenus sont issus de camions immatriculés à l'étranger.

"Le système fonctionne et nous avons les chiffres pour le prouver", réagit ce vendredi Benoît Lempkowicz, porte-parole de Satellic, la société responsable du système de prélèvement kilométrique pour les camions. Une cinquantaine de transporteurs routiers ont décidé d'attaquer la taxe kilométrique devant le tribunal de première instance à Bruxelles, rapporte L'Echo vendredi.