Tout sur UWE

Alors que le gouvernement wallon concocte un plan de relance "Get up Wallonia" visant à sortir la Wallonie de la crise engendrée par le coronavirus et à repenser l'avenir, l'Union wallonne des entreprises estime que la Région "ne peut laisser passer l'été sans agir". L'organisation patronale propose mercredi une trentaine de nouvelles mesures qui "doivent être prises à court terme" pour soutenir les entreprises.

Malgré les premières phases de déconfinement et de relance de l'activité économique, 80% des entreprises wallonnes voient leurs exportations diminuer, contre une proportion de 62% fin mars, selon le dernier point conjoncturel (du 20 avril au 12 mai) de l'Union wallonne des entreprises (UWE). Le coup de sonde patronal relève toutefois quelques tendances positives au niveau des liquidités ou du chômage temporaire.

Quelque 14% du personnel actuellement en chômage temporaire risquent de migrer vers un chômage définitif en raison de la crise liée au coronavirus, représentant jusqu'à 50.000 chômeurs supplémentaires, selon une enquête de l'Union wallonne des entreprises (UWE) publiée jeudi.

Aux quatre coins du pays, les initiatives solidaires se multiplient. Les entreprises participent largement à ce mouvement de grande ampleur. Elles mobilisent du temps, de l'argent, des ressources pour aider à lutter contre la propagation du virus, pour soutenir les plus fragiles, pour nous accompagner dans notre nouvelle vie confinée. Cet élan sans précédent bouleversera-t-il durablement les rapports sociaux ?

La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée constitue désormais le premier frein à la compétitivité des entreprises, selon les dirigeants d'entreprises wallonnes, sondés dans le cadre du point conjoncturel de l'UWE. De façon générale, le ralentissement économique se poursuit, observe l'organisation patronale. "Nous sommes encore loin d'une récession, mais beaucoup de clignotants sont déjà à l'orange", avertit-elle.

L'Union wallonne des entreprises (UWE) a tenu son assemblée générale à l'Aula Magna de Louvain-la-Neuve. Thème du jour : Wallonie, championne de l'innovation !

L'économie wallonne a recollé au peloton européen. Mais elle ne parvient pas à générer le différentiel de croissance, nécessaire pour financer demain ses besoins sociaux et d'infrastructures, pointe l'Union wallonne des entreprises.

Les organisations patronales FEB (Fédération des entreprises de Belgique), UWE (Union wallonne des entreprises), Voka (fédération patronale flamande) et Beci (chambre du commerce de Bruxelles) appellent les ministres compétents à adopter une "vision interfédérale de la mobilité", conclue entre les Régions et l'Etat fédéral, ont-elles indiqué vendredi par communiqué.