Tout sur SRI

Fonds thématiques : un choix équilibré à faire dans des temps difficiles

Les temps sont durs pour les investisseurs. Les taux européens sont bas, bon nombre de cours boursiers connaissent une tendance à la baisse et les tensions géopolitiques ont, elles aussi, un impact sur les pays émergents. Quelle est donc la stratégie à adopter pour disposer de perspectives de rendement à moyen et à long terme ? Nous avons posé la question à Guy Janssens et à Valerie de Gheldere de chez BNP Paribas Fortis.

Vos investissements font-ils progresser notre société ?

La plupart des gens sont aujourd'hui convaincus de la nécessité d'avoir une société durable. Pour y parvenir, il est nécessaire que tous les acteurs de la société aient une politique et une approche cohérentes. Les autorités et responsables politiques jouent un rôle important, mais ils ne réaliseront pas cette mission seuls. Les citoyens et les entreprises ont également un rôle à jouer. Les investisseurs, par exemple, peuvent contribuer à accélérer la transition vers une économie socialement juste et durable. L'argent fait tourner le monde. Il est donc important de l'orienter dans la bonne direction.

Lutter contre le gaspillage alimentaire : un bon investissement !

821 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, soit une personne sur neuf. Parallèlement, un tiers de la nourriture produite est gaspillée à toutes les étapes, du champ à l'assiette. La quantité de production et de terres agricoles actuelle est théoriquement suffisante pour nourrir la planète. Mais le défi est de produire, distribuer et consommer la nourriture de façon durable.

Réduire les émissions de CO2 dépend aussi de nos choix d'investissement

Pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, le secteur de l'énergie devra se réinventer et mettre fin à sa dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles. Comme le constate le GIEC, la transition doit être plus rapide si l'on veut atteindre les objectifs fixés. En plaçant leur argent dans les fonds qui investissent dans les énergies renouvelables, les investisseurs favorisent, eux aussi, l'accélération de la transition vers un secteur énergétique neutre en carbone.

Un placement peut-il contribuer à réduire la montagne de déchets ?

Notre modèle économique actuel fonctionne selon un schéma linéaire. Autrement dit, une ligne droite pourrait être tracée entre le lieu de production et la décharge. Les marchandises finissent à la poubelle après usage. Une économie circulaire arrondit cette ligne droite. Ce qui est un déchet pour l'un devient une matière première pour l'autre. Rien ne se perd, si bien que la montagne de déchets diminue drastiquement. Certaines entreprises ont adopté un modèle de production circulaire. Les fonds de placement qui intègrent ces entreprises dans leurs portefeuilles encouragent de ce fait l'économie circulaire.

Investissez-vous plutôt pour la richesse ou la prospérité ?

Notre modèle économique, focalisé principalement sur le profit et la croissance, met notre environnement et notre système social sous pression. Aujourd'hui, le véritable défi n'est plus la recherche de croissance mais le développement d'un modèle équitable et inclusif qui respecte les limites de la planète. Dans cette transformation, le secteur financier et les investisseurs ont un rôle déterminant à jouer.