Tout sur RetailDetail

Depuis ce mardi 1er décembre, plus de 43.000 commerces belges, qualifiés de "non essentiels", peuvent à nouveau accueillir des clients. La crise sanitaire a été un crash test pour le commerce en ligne, mais a également raccourci la période nécessaire à une réflexion sur une question existentielle : les commerçants classiques survivront-ils à une époque où le consommateur ne fait aucun compromis sur le prix, le service et la rapidité de livraison?