Tout sur Mumbai

Les avions des compagnies aériennes néerlandaise KLM et australienne Qantas ne survolent provisoirement plus une partie de l'espace aérien iranien. Il s'agit plus précisément du détroit d'Ormuz, situé dans la zone où l'Iran a abattu un drone militaire américain. Brussels Airlines n'est, de son côté, pas concerné par une telle mesure.

Brussels Airlines a enregistré une augmentation du nombre de ses passagers de 5,3% (de 839.320 à 883.784) en mai dernier par rapport au même mois l'année passée, annonce lundi la compagnie aérienne. Ses prévisions de croissance étaient plus élevées mais les deux jours de grève des pilotes à la mi-mai l'ont forcée à annuler 557 vols, précise-t-elle. L'entreprise a dès lors assuré 7,3% de vols en moins qu'à la même période en 2017.