Tout sur Joost Kaesemans

Le secteur a connu une année noire en 2020, sauf pour la voiture électrifiée (hybride et électrique pure) dont les immatriculations ont quasiment doublé, à plus de 13% de part de marché.

Les dictionnaires de la langue française restent encore très vagues sur la définition du terme premium. Utilisé fréquemment dans notre langue, cet adjectif anglais est synonyme de qualité supérieure, de standing. Sur le marché de l'automobile, l'acheteur est prêt à mettre un prix plus élevé pour un produit premium.

La percée annoncée de la voiture électrique a pris du retard. Dans notre pays, la part de marché des voitures électriques stagne à 0,5% contre 1,3% en France et près de 3% aux Pays-Bas. Selon le porte-parole de la Febiac, Joost Kaesemans, tant le producteur que le consommateur et le gouvernement ont sous-estimé la complexité de l'électromobilité. Néanmoins, la voiture électrique est définitivement le futur.

Le gouvernement va raboter le statut fiscal favorable d'une bonne partie des "plug-in" hybrides - malgré leurs émissions moindres - à partir de 2018. Les modèles achetés avant la fin de l'année ne sont pas concernés. De quoi embrouiller un peu plus la fiscalité automobile...