Tout sur ING

ING a indiqué vendredi qu'elle entendait procéder à une opération de diminution au sein de son réseau d'indépendants, rapportent samedi L'Echo et De Tijd. L'année dernière, la banque orange avait déjà annoncé vouloir diviser le nombre de ses agences par deux.

De nombreuses entreprises souffrent de la crise. Mais d'autres ont profité du contexte pour augmenter leurs prix bien plus que nécessaire et dégagent des marges confortables. Le pourront-elles encore longtemps?

Préoccupée par la dynamique de l'inflation plus que par la croissance, la Banque centrale européenne devrait préparer jeudi la sortie de sa politique controversée de taux négatifs, en commençant par remballer son dernier outil de rachat de dettes.

ING Belgique cessera, à partir du 1er septembre 2022, d'appliquer un taux d'intérêt négatif pour les clients particuliers, a annoncé mercredi la banque. La mesure s'appliquera également pour les personnes morales en Belgique, à l'exception de certains cas particuliers.

Les livrets d'épargne belges étaient garnis à hauteur de 296,9 milliards d'euros en avril, selon des statistiques dévoilées vendredi par la Banque nationale de Belgique (BNB). Il s'agit d'un recul de près de 4 milliards d'euros par rapport à mars et de la deuxième baisse d'affilée.

Face à la guerre et une inflation record, de plus en plus de Belges se voient obligés de réduire l'alimentation de leurs livrets. Certains sont même contraints de puiser dans leur épargne pour payer leurs factures.

Le bénéfice trimestriel d'ING s'est contracté de plus de moitié en raison des provisions effectuées face à la guerre en Ukraine. Le groupe néerlandais a réservé 834 millions d'euros pour des prêts qui pourraient ne jamais être remboursés, indique-t-il vendredi.

La confiance des investisseurs a considérablement chuté en mars, pour tomber à 66 points, selon le baromètre établi par ING. "Il faut remonter au début de la pandémie pour voir des prévisions économiques aussi pessimistes", déclare Peter Vanden Houte, économiste en chef chez ING Belgique.

Rabobank suspend toutes ses activités en Russie. La banque néerlandaise, active en Russie principalement via sa filiale DLL, a déjà commencé les démarches pour se retirer du pays, a-t-elle annoncé mercredi. Rabobank dit ne plus vouloir faire d'affaires avec un "régime qui envahit de manière agressive un autre pays souverain".