Tout sur Galapagos

Odoo, Loiseau et Mertens-Mathy sont, cette année, les lauréates nationales wallonnes dans les catégories des grandes, moyennes et petites entreprises. En Flandre, Galapagos, Skyhaus et Tarzan & Jane ont été récompensées. TRBA est Supergazelle.

L'attention accrue pour la santé du fait de pandémie aide les entreprises biotechnologiques à trouver des capitaux. Pour le secteur, l'année 2020 a ainsi été une des plus chargées de l'histoire en termes d'introductions en Bourse. Mais les entreprises concernées ne sont pas toutes actives dans les vaccins et les médicaments contre le Covid-19. Bien au contraire...

Privée temporairement d'autorisation de vente du filgotinib aux Etats-Unis, la biotech belge a dévissé en Bourse.

En plus du prix du meilleur CFO organisé par " Trends-Tendances " et " Trends ", le jury décernera pour la deuxième fois le " Deal of the Year ", attribuée à une opération financière dans laquelle une entreprise belge s'est particulièrement distinguée.

Alors que ses voisins européens portaient leurs pertes à plus de 3 % mercredi vers onze heures, l'indice BEL 20 ramenait la sienne de 2,5 à 1,6% en s'inscrivant à 2.854 points avec 15 de ses éléments dans le rouge.

L'indice de référence de la Bourse de Bruxelles, le Bel 20, a terminé la séance de lundi en forte baisse, de 3,94%. Il s'agit de la plus importante perte sur un jour depuis juin 2016, après le référendum sur le Brexit.

Revivez en images la soirée de gala du Manager de l'année 2019 qui a sacré Yvan Verougstraete, CEO de Medi-Market. Ce dernier succède ainsi à Jean-Jacques Cloquet. Onno van de Stolpe, fondateur et CEO de Galapagos, a été élu Manager néerlandophone de l'année par nos confrères de "Trends".

Chez nos confrères de " Trends Magazine ", c'est Onno van de Stolpe (60 ans), le CEO de la société biotech Galapagos, qui a été récompensé par le titre de Manager de l'Année 2019.

C'est la plus grosse opération jamais menée dans secteur des biotechs en Belgique. Le géant américain de la pharmacie Gilead Science va investir 5 milliards de dollars dans la biotech malinoise Galapagos : 3,95 milliards de dollars auxquels viennent s'ajouter 1,1 milliard de dollars de participation. Gilead détenait déjà 12,3% du fleuron flamand. Sa participation passera désormais à 22%.

Après avoir ouvert en hausse de 13%, l'action de Galapagos bondissait de 15% vendredi midi sur Euronext Bruxelles, dopée par le fait que la société américaine Gilead, son partenaire de recherches, a atteint les objectifs qu'elles s'étaient fixés dans une étude importante menée auprès de patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde.

Après s'être quelque peu ressaisi après une ouverture en nette baisse lundi, l'indice BEL 20 devait opter pour une nouvelle courbe descendante à l'instar de ses voisins européens. A la clôture de 14 heures, il abandonnait 0,95 pc en s'inscrivant à 3.210,08 points avec 15 de ses éléments dans le rouge.