Tout sur Forum économique mondial

Une crise sociale sur fond de pandémie à court terme, un effondrement financier à moyen terme et, à long terme, des conflits impliquant des armes de destruction massive sur fond de changement climatique : voici ce qui inquiète l'élite économique mondiale, selon un sondage réalisé par le Forum de Davos et publié mardi.

Le Forum économique mondial (WEF), connu sous le nom de forum de Davos, ne se tiendra pas en Suisse, mais à Singapour en mai l'an prochain, afin d'assurer la sécurité des participants, ont annoncé lundi ses organisateurs.

Le Forum économique mondial de Davos (Suisse) qui se tient habituellement en hiver est déplacé "au début de l'été prochain" car les conditions n'étaient pas réunies pour l'organiser "de manière sécurisée" en janvier en raison de la pandémie de Covid-19, a déclaré la direction du Forum dans un communiqué.

D'après le rapport "Regional Risks for Doing Business 2019" (1) du Forum économique mondial, les risques liés aux cyber-menaces sont les premières préoccupations des chefs d'entreprise en Europe. Les entreprises ne sont pas les seules à s'inquiéter des cyber-menaces potentielles : les gouvernements et les institutions européennes examinent également les mesures à prendre pour les prévenir.

Le Forum économique mondial de Davos a annoncé vendredi la création d'un consortium international visant à définir un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies et qui doit réunir notamment des banquiers centraux, des entreprises et des ONG.

Pour pallier la pénurie de talents croissante que connaissent la plupart des économies, et qui n'épargne pas la Belgique, 84% des employeurs prévoient de renforcer les compétences de leurs collaborateurs d'ici 2020, selon une étude de Manpower Group menée auprès de 19.000 d'entre eux dans 44 pays et révélée jeudi au Forum économique mondial de Davos.

Davos a retrouvé son calme. Le millier de jets privés qui ont amené le gratin de l'économie et de la politique mondiale dans la station suisse pour un forum de trois jours sont repartis vers d'autres cieux. Que reste-t-il de ce jamboree sous la neige?

PIB comme "problème" intérieur brut? L'instrument universel de mesure de la croissance est remis en question à Davos, où l'on doute de sa capacité à véritablement fournir un instantané des ressources d'un pays.

L'un vante le libre-échange, l'autre pourfend le harcèlement sexuel, autant de thèmes consensuels chers à l'élite mondiale de Davos, qui a serré les rangs autour de Narendra Modi et de Justin Trudeau en attendant Angela Merkel et Emmanuel Macron.