Tout sur Fédération des entreprises de Belgique

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) demande mercredi au gouvernement de mettre un terme à ses chamailleries à propos du pacte de l'Onu sur les migrations. Elle suggère plutôt à l'exécutif de se pencher sur un certain nombre de questions économiques importantes qui sont toujours sur la table.

La diminution de la part salariale dans la valeur ajoutée, constatée ces dernières années, n'a pas contribué à gonfler les bénéfices des actionnaires, souligne la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) mardi dans une analyse. Les entreprises réservent au contraire de plus en plus de bénéfices pour des investissements futurs, d'après cette étude.

La taxation de l'économie numérique est un sujet complexe. En effet, tout le monde s'accorde à dire que l'économie numérique en tant que telle n'existe pas. On assiste toutefois à une digitalisation poussée de la société et des tendances claires se dessinent. Airbnb n'exploite pas de B&B, Uber ne possède pas de taxis, ... et pourtant, ces entreprises pèsent des milliards de dollars dans le monde entier. Dès lors, la question se pose de savoir comment taxer ces entreprises. C'est ce thème qu'a analysé la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) dans son magazine REFLECT.

Un employeur sur deux reconnaît avoir des problèmes de mobilité, alors que la congestion coûte chaque année environ 2% du PIB, souligne lundi la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). Cette dernière juge nécessaire, "dans un souci de compétitivité de nos entreprises", d'investir "en vue d'éviter la paralysie totale imminente du trafic".

Rudi (Rudolf) Thomaes, qui a dirigé la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) durant huit années, est décédé à l'âge de 65 ans, a fait savoir mercredi l'actuel administrateur délégué de l'organisation patronale, Pieter Timmermans. Son successeur a indiqué perdre "un compagnon de route intègre, à qui je pouvais toujours m'adresser pour recevoir de bons conseils".

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) voit "plus de points positifs que de points négatifs" dans l'accord pour le budget fédéral présenté mardi par le gouvernement Michel. L'accélération de la dégressivité des allocations de chômage est un plus considérable pour les employeurs, mais ceux-ci restent inquiets quant à l'exécution concrète de ces mesures.

Un employeur sur trois a recourt au covoiturage, selon une étude de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), citée par La Libre Belgique et La Dernière Heure mardi. L'enquête démontre que tant les employeurs que les employés sont demandeurs de solutions de mobilité plus flexibles.

Le Brexit doit constituer un signal d'alarme pour les responsables politiques européens. Ils doivent oser se demander comment on en est arrivé là et entreprendre des actions pour reconstruire le soutien en faveur du projet d'intégration européenne, estime la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) dans un rapport sur le Brexit.

A l'approche du Brexit, le Royaume-Uni doit mettre des propositions sur la table, a appelé mercredi par communiqué la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) qui regrette "que le gouvernement britannique n'ait toujours pas adopté une position suffisamment précise sur sa relation future avec l'Union européenne".

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) se réjouit que le gouvernement fédéral décide d'introduire un budget mobilité à côté du "cash for cars". "J'espère que le budget mobilité remettra en avant le thème de la mobilité. Le coût économique - 2% du PIB ou environ 8 milliards d'euros - de nos embouteillages quotidiens est en effet immense", souligne l'administrateur délégué de la FEB, Pieter Timmermans.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) n'est "pas intéressée par une pseudo-concertation menée sous la menace d'actions syndicales", souligne mardi son directeur général, Bart Buysse, cité dans un communiqué envoyé à l'issue d'une manifestation syndicale nationale contre la réforme des pensions du gouvernement fédéral.

La réforme de l'impôt des sociétés approuvée en première lecture ce dimanche par les principaux ministres du gouvernement fédéral est "une bonne mesure pour augmenter l'attractivité des investissements en Belgique", se réjouit Pieter Timmermans, l'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB).