Tout sur Fédération des entreprises de Belgique

La Confédération Construction, qui défend les intérêts de plus de 16.000 entreprises du secteur de la construction, aura un nouvel administrateur délégué demain, mercredi. Niko Demeester succèdera à Robert de Mûelenaere en date du 1er décembre, annonce la confédération mardi.

Si la Fédération des entreprises de Belgique se montre compréhensive vis-à-vis des décisions du Comité de concertation, elle rappelle que les pouvoirs publics doivent intervenir avec les mesures de soutien pour les entreprises concernées et prolonger le régime de chômage temporaire jusqu'à la fin mars 2022.

"Il n'est pas envisageable d'imposer le télétravail à temps plein", plaide mardi matin la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) en marge d'un comité de concertation qui doit se tenir dans l'après-midi et examiner un éventuel renforcement des mesures sanitaires face à une dégradation des indicateurs de l'épidémie de coronavirus.

Une vingtaine d'organisations (dont Infrabel et des fédérations sectorielles et patronales) ont présenté leur "Rail roadmap 2030", soit leur plan permettant de doubler le fret ferroviaire à cet horizon. Face aux défis climatiques, économiques et sociaux, "la multimodalité doit devenir une réalité", a plaidé l'administrateur délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique, Pieter Timmermans.

La Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) estime vendredi que le projet de réforme des pensions présenté dans la presse par la ministre Karine Lalieux ne tient pas compte des réalités. "Il semble qu'une fois encore, on ait privilégié le court terme en reportant la facture - et donc les responsabilités - sur la jeune génération et celles qui lui succèderont", déplore-t-elle.

Après plus de 18 ans en tant qu'Administrateur-secrétaire général de la FEB, Philippe Lambrecht a décidé de démissionner de ce poste, ainsi que de sa mission d'Executive Manager du centre de compétence Droit & Entreprise, annonce le communiqué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB).

L'économie belge pourrait retrouver son niveau de fin 2019 au premier trimestre de 2022. Toutefois, l'activité économique sera alors toujours de 3 à 4% inférieure à ce qu'elle aurait été sans la pandémie de Covid-19, a fait savoir vendredi la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), lors d'une conférence de presse présentant les résultats de son enquête semestrielle "Focus conjoncture".

La Fédération des entreprises de Belgique a approuvé jeudi le projet d'accord social conclu le 8 juin dernier avec les syndicats, a-t-elle fait savoir par communiqué.

Après un an de crise liée à la pandémie, plus d'un quart des travailleurs (28%) disent se sentir "déconnectés" de leur organisation et 23% affirment ne plus avoir de lien avec leurs collègues. C'est ce qu'il ressort mardi d'une étude effectuée par l'Antwerp Management School (AMS) en collaboration avec la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), notamment.