Tout sur Evere

Dans un marché de l'alimentation atone et en pleine fragmentation, nos grandes surfaces se voient contraintes de chercher d'autres relais de croissance. Tous les groupes se lancent aujourd'hui dans la petite restauration. Bienvenue dans l'ère de la " distriration ".

Les investisseurs semblent avoir vidé le stock d'appartements neufs mis en vente à Bruxelles. Il a baissé de près de 30% en un an. Si les grandes tendances se confirment, avec notamment une offre de plus en plus riche du côté du canal (Anderlecht et Molenbeek) ou l'émergence d'Evere, on remarque par contre que les prix ont peu évolué en cinq ans.

Les prix des loyers ont légèrement augmenté à Bruxelles en 2018, rapporte mercredi l'Observatoire des loyers de la Région. Le loyer moyen de 2018 s'élevait à 739 euros, contre 725 euros un an auparavant. Ce sont surtout les communes d'Evere et Schaerbeek qui connaissent une croissance des prix.

Le nombre d'appartements existants mis en vente est en recul actuellement. Ce qui n'empêche pas les prix de poursuivre leur hausse. A Ixelles, l'appartement type s'étend sur 139 m2 et est affiché en moyenne à 493.500 euros. Sur le plan locatif, Evere devient un placement de plus en plus intéressant.

Le gouvernement bruxellois a été installé sans tenir compte des possibilités de majorité aux autres niveaux de pouvoir. Est-ce une manière adéquate de faire fonctionner le fédéralisme ? 3 questions à Caroline Van Wynsberghe, politologue (UCLouvain).

La centrale d'achat Provera Belux a indiqué mardi avoir été visée par une perquisition menée la veille par l'Auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) dans le cadre d'une enquête pour de possibles infractions au droit de la concurrence. La veille, Carrefour Belgique, qui s'est allié avec Provera en matière d'achats, avait indiqué avoir aussi fait l'objet d'une perquisition à son siège.

Securitas a décroché le contrat pour les activités de gardiennage privé sur le site du quartier général de l'Otan à Bruxelles, fait savoir mercredi la société de sécurité et de gardiennage. Depuis le 1er janvier dernier, elle assure ainsi une série de tâches basiques en remplacement de son prédécesseur Seris. Ce contrat, d'une durée de cinq ans mais dont le montant est confidentiel, fait partie du top 5 en chiffre d'affaires pour l'entreprise, confie-t-elle.