Tout sur Esther Lynch

Le confinement décrété pour endiguer la pandémie du nouveau coronavirus a poussé 40% des travailleurs européens à prester depuis chez eux, selon une étude Eurofound citée mardi par la confédération européenne des syndicats (CES). Celle-ci s'inquiète des risques liés au télétravail, avec en premier lieu celui de voir la frontière vie privée-vie professionnelle devenir encore plus ténue.

Les salaires minimum sont tellement inférieurs au seuil officiel des bas salaires que de nombreux travailleurs doivent lutter pour survivre en Europe, a indiqué mercredi la Confédération européenne des Syndicats (CES). Le seuil des bas salaires fixé par l'OCDE correspond aux deux tiers du salaire médian national.

L'écart entre les salaires en Europe occidentale et en Europe de l'Est s'est creusé entre 2008 et 2016. Un travailleur bulgare gagne ainsi en moyenne moins de 18% du salaire d'un Européen de l'ouest. La Confédération européenne des syndicats (CES), qui a commandé l'étude, qualifie l'écart salarial est-ouest de "profondément choquant".