Tout sur Bières

Le groupe brassicole AB InBev a vu ses volumes totaux augmenter d'1% au deuxième trimestre, à 119 millions d'hectolitres, le volume de ses "propres bières" affichant une hausse de 0,5%, à 107,122 millions d'hectolitres, favorisée par la croissance de 7,2% au Brésil, de 1,5% au Mexique et de 4,6% en Chine, a-t-il annoncé jeudi. Son bénéfice bondit de 74% au deuxième trimestre.

La passion du produit explique le succès des bières spéciales et l'ouverture de nombreuses petites brasseries. Mais aussi leur rentabilité : les marges nettes peuvent atteindre 10 à 20 % sur les ventes.

Les bières spéciales ont le vent en poupe. A côté des monstres du secteur comme Duvel Mortgat qui possède un joli panel de bières avec entre autres la Chouffe, la Maredsous ou encore la Liefmans, d'autres bières artisanales belges brassées à plus petite échelle acquièrent leurs lettres de noblesse mais aussi leur rentabilité.

Le groupe brassicole AB InBev a dégagé au premier trimestre 2013 un bénéfice normalisé (attribuable aux porteurs de capitaux propres d'AB InBev) de 1,853 milliard de dollars, en hausse de 12,2% par rapport au premier trimestre 2012.

Le brasseur AB Inbev augmentera dès le 1er mars 2012 le prix de ses bacs et canettes de bières d'environ 6%. Alken-Maes l'imitera à partir du 12 mars. Johan Vande Lanotte va demander une enquête au Conseil de la concurrence sur cette hausse simultanée.