Tout sur Banque nationale

Le patrimoine financier net des Belges a augmenté de 45,5 milliards d'euros, soit une hausse de 4,1% au cours de l'année écoulée, selon les chiffres de la Banque nationale de Belgique (BNB). Au total, les Belges possèdent aujourd'hui 1.146,5 milliards d'euros d'économies et d'investissements, sans les crédits et l'immobilier.

La perte de chiffre d'affaires des entreprises belges a légèrement diminué en mars par rapport à février. Elle est désormais de 9%, alors qu'elle était encore de 10% en février. En revanche, les perspectives pour 2021 et 2022 se détériorent légèrement. C'est ce que révèle mardi l'enquête mensuelle de l'Economic Risk Management Group (ERMG), mis sur pied par la Banque nationale.

Agoria, "inquiet" de l'évolution des chiffres de la pandémie, a décidé de mettre à disposition de toutes les entreprises l'outil d'analyse du risque que la fédération de l'industrie technologique a elle-même développé. Celui-ci a déjà été utilisé par 400 sociétés et "a passé avec succès l'épreuve des inspections sociales à plusieurs reprises", se félicite lundi Agoria dans un communiqué.

BNP Paribas Fortis a octroyé un crédit hypothécaire sur cinq à une personne de moins de 30 ans l'an dernier. Le nombre d'emprunteurs dans cette catégorie a reculé de 30% par rapport à 2019, qui avait néanmoins connu une surreprésentation du public jeune. "Nous nous attendons à ce que ce déclin parmi les 'Millennials' soit temporaire, mais nous ne savons pas si nous allons revenir à la situation antérieure", a expliqué Tim Spellemans, spécialiste des crédits au logement au sein de la banque.

"Sachant que la crise est loin d'être terminée, il est extrêmement important de se concentrer sur le renforcement de la solvabilité et la sauvegarde de la compétitivité de nos entreprises", a réagi vendredi la FEB au rapport de la BNB. Pour la Fédération des Entreprises de Belgique, le redressement sera long et uniquement faisable si l'économie est renforcée structurellement.

Si un retour à l'équilibre budgétaire n'est pas envisageable avant plusieurs années, la Belgique ferait bien, une fois la reprise économique post-Covid réellement enclenchée, de revenir à un déficit de 3% du produit intérieur brut (PIB) "le plus rapidement possible", afin de stabiliser la dette publique, recommande la Banque nationale dans son rapport annuel 2020.

Le produit intérieur brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, a augmenté de 0,2% au quatrième trimestre de 2020 par rapport au trimestre précédent, selon une première estimation de la Banque nationale de Belgique (BNB) vendredi. Sur l'ensemble de l'année 2020, le PIB s'est contracté de 6,2%, soit un repli trois fois plus important que celui accusé pendant la grande récession (-2,0%) de 2009.

Les cinq semaines qui viennent décideront du sort d'Integrale, la compagnie d'assurance-vie liégeoise aux 170.000 clients, dernier leader belge de l'assurance-vie.

Le nombre de crédits a légèrement baissé entre 2019 et 2020 et s'élevait fin décembre à 10.677.273 crédits (-1,3%) contractés par 6,2 millions d'emprunteurs, selon les chiffres de la Banque nationale diffusés mardi. Le nombre de nouveaux crédits à la consommation et de crédits hypothécaires a baissé de 17,8%.