Tout sur armement

Dans un brûlot intitulé "From Words to Deeds", Amnesty International dénonce les entreprises européennes qui font commerce d'"équipements de police et de sécurité conçus pour infliger la torture et d'autres types de mauvais traitements". La Belgique n'est pas bien lotie, elle qui n'aurait "pas connaissance de l'existence sur son territoire" de fabricants ou d'exportateurs tombant sous le coup de la réglementation européenne de 2006. Or, Amnesty en cite trois - une liste non exhaustive...

Le groupe Herstal, qui comprend notamment Browning aux Etats-Unis, a, pour la première fois, franchi la barre des 600 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier. Si, chez nous, le personnel de la FN Herstal redoute que l'année 2010 ne soit pas aussi bonne que 2009, le carnet de commandes est loin d'être vide.