Tout sur Affaires étrangères

L'affluence est un peu plus importante ce vendredi à Brussels Airpoprt, à l'approche des vacances de fin d'année. Au total, quelque 15.000 passagers sont attendus, selon une porte-parole de l'aéroport. "Il s'agit des départs et des arrivées pris ensemble. La semaine dernière, nous comptions entre 4.000 et 6.000 passagers par jour, donc il y a en effet plus de monde. Mais on reste toujours très loin des 75.000 passagers d'une année normale".

Poussé par le ministre français des Affaires étrangères, le groupe de luxe n'achètera pas le bijoutier américain. Une drôle d'histoire qui va finir au tribunal. Ou pas...

L'aéroport d'Ostende a accueilli environ 10% de passagers en plus en août par rapport à juillet, a indiqué l'entreprise lundi par communiqué. L'affluence reste toutefois bien en-deçà des chiffres de l'an dernier. A l'instar de ces derniers mois, le volume de fret a fortement augmenté.

Les questions pratiques liées aux salariés qui vont voyager cet été sont nombreuses. La période estivale a débuté et les travailleurs attendent avec impatience de pouvoir s'évader et voyager. Cependant, de nombreuses régions, plus ou moins proches, doivent faire - à nouveau - face à un confinement en raison de l'augmentation soudaine des infections liées au coronavirus. Si un travailleur se rend dans une zone à risque, cela peut avoir des effets sur l'exécution de son contrat de travail. Acerta répond à 5 questions sur le sujet.

La toute grande majorité des travailleurs du tour-opérateur TUI sont au chômage économique temporaire depuis ce lundi, indique lundi l'entreprise. "La plupart de nos activités ont été mises à l'arrêt en raison du virus donc nombre de nos collaborateurs sont techniquement sans travail", justifie-t-elle.

"Les voies du dialogue sont toujours ouvertes, y compris aujourd'hui" avec l'Iran, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, au lendemain de l'annonce par l'Iran de la mise en route de centrifugeuses avancées devant augmenter son stock d'uranium enrichi.

La Chine "ne restera pas les bras croisés" si ses citoyens sont "maltraités" à l'étranger, a déclaré mardi le ministre chinois des Affaires étrangères, un apparent sous-entendu à la détention au Canada d'une dirigeante de Huawei.