Tout sur Adrien Roose

Anciens fondateurs des start-up Take Eat Easy et Djump, le trio d'entrepreneurs bruxellois composé d'Adrien Roose, Karim Slaoui et Tanguy Goretti revient sur le devant de la scène. Ils officialisent une levée de fonds à plus de 2 millions d'euros et commercialisent, dès ce jeudi, leur vélo Cowboy, un deux-roues électrique d'un nouveau genre. Et s'attaquent à d'ambitieux nouveaux défis.

Après un an de course folle aux parts de marché et des bilans 2013 et 2014 catastrophiques, la start-up belge de livraison de repas a déposé les armes. Sacrifiée par ses actionnaires, minée par la concurrence, elle s'est retrouvée sans cash pour faire tourner une machine de 160 personnes. Retour sur les dernières semaines de la vie de la start-up.

L'aventure Take Eat Easy s'achève. La société s'est placée en redressement judiciaire, n'ayant pas été en mesure de convaincre de nouveaux partenaires d'apporter les indispensables capitaux frais. L'histoire rebondira peut-être sous une autre forme ou avec une intégration dans un groupe plus puissant. Mais en attendant, elle s'achève. Tirons-en trois leçons.