La thérapie intraveineuse: panacée ou illusion contre la fatigue ?

30/08/18 à 07:00 - Mise à jour à 07:02

La thérapie intraveineuse (IV) a déjà créé le buzz à l'étranger, mais vous pouvez désormais troquer votre manque de sommeil contre une perfusion d'une demi-heure en Belgique également. Ou pas ? "Notre traitement ne guérira pas vos migraines, mais il vous aidera à réfléchir à votre mode de vie."

La thérapie intraveineuse: panacée ou illusion contre la fatigue ?

© Dino

"Vous avez des veines parfaites", se réjouit l'infirmière, tout en tenant une aiguille d'une main et en pressant la zone où elle va piquer de l'autre. Dans la salle des soins, la télévision diffuse un épisode de Cold Case dans lequel le crâne d'un homme est fracassé avec une canne. Soudain, je me sens ridicule en voyant perler quelques gouttes de sueur sur mes bras. Ce n'est qu'une perfusion et certaines personnes vivent des traumatismes bien plus graves.

Un peu plus tard, le liquide de la perfusion s'écoule à un rythme régulier dans mon corps et un cocktail de vitamines est ensuite ajouté à la solution. Ce mélange d'ingrédients devrait me permettre de me sentir moins épuisé dans les jours qui suivent le traitement. Je me réjouis de voir ça.

Aucune prise de sang

Je me suis entretenu pendant un quart d'heure avec Frederik Braet, l'homme qui a fondé Lightfalls Clinic à Melle l'année dernière, afin de choisir le cocktail de vitamines qui allait m'être administré. Il en propose des dizaines qui sont classés dans un catalogue et qui portent des noms mystérieux tels que Impressive et Cognitive. Frederik Braet ne fournit aucun détail sur la composition exacte de ses mixtures, mais il affirme mordicus qu'elles sont formulées en collaboration avec des pharmaciens.

Partager

Nous sommes fiers de la base scientifique de nos produits, mais une perfusion ne doit pas servir de prétexte à un mode de vie malsain Frederik Braet, fondateur de Lightfalls Clinic

La composition de chaque traitement est différente, mais tous les flacons renferment des vitamines, minéraux, antioxydants, électrolytes et autres liquides solubles dans l'eau. Selon Frédérik Braet, ces solutions comblent les carences de notre organisme. Je me décide pour un cocktail qui vise à booster les cellules nerveuses du cerveau (après tout, je dois encore écrire un article). Chose étonnante : le choix du client est parfaitement libre et ne repose pas sur les résultats d'une prise de sang.

Le buzz à l'étranger

En Belgique, Lightfalls Clinic est la seule clinique où l'on peut actuellement suivre une thérapie intraveineuse sans recommandation d'un médecin, mais ce type de traitement est très prisé depuis longtemps à l'étranger. Rien qu'à Londres, plusieurs cliniques accueillent des entrepreneurs épuisés qui passent leur pause déjeuner reliés à une perfusion. Et même ceux qui ont cru à l'innocuité du septième shot de tequila lors d'une nuit de folie peuvent soulager leur gueule de bois le lendemain grâce à un cocktail détonnant spécialement formulé à cet effet. Lightfalls Clinic propose également ce type de traitement "même si nous avons choisi de ne pas en faire la publicité. Nous sommes fiers de la base scientifique de nos produits, mais une perfusion ne doit pas servir de prétexte à un mode de vie malsain."

Partager

Les composés injectés directement dans le système sanguin permettent bien entendu d'obtenir de meilleurs résultats Frederik Braet

Que les choses soient claires. Frederik Braet ne veut pas faire table rase des conseils en termes d'alimentation saine et d'activité physique prodigués par les médecins depuis des décennies. "Mais souvent, nous ne les respectons pas. En principe, il ne faut pas manger de la viande rouge plus d'une fois par semaine et on devrait consommer trois plats de poisson par semaine. On peut boire du vin, mais pas plus d'un verre par jour."

C'est dans ce contexte que les perfusions entrent en scène. Rien de surprenant à ce que beaucoup d'hommes et de femmes d'affaires ou de petits indépendants surmenés poussent les portes de la clinique. Selon Frederik Braet, ce sont souvent ceux qui essaient de terminer plusieurs projets simultanément au détriment de leur sommeil qui atterrissent dans sa salle de soins.

Frederik Braet : "La vue d'une perfusion évoque directement la maladie, alors qu'il s'agit simplement d'une autre manière de prendre des compléments alimentaires."

Frederik Braet : "La vue d'une perfusion évoque directement la maladie, alors qu'il s'agit simplement d'une autre manière de prendre des compléments alimentaires." © SDW

Frederik Braet : "La première fois que j'ai entendu parler de la thérapie IV, l'idée m'a moi-même un peu choqué. La vue d'une perfusion évoque directement la maladie, alors qu'il s'agit simplement d'une autre manière de prendre des compléments alimentaires. Dans la majorité des cas, le corps n'assimile que 20% des vitamines absorbées par voie orale (il ouvre alors un tiroir de son bureau et joint le geste à la parole). Les composés injectés directement dans le système sanguin permettent bien entendu d'obtenir de meilleurs résultats."

Peu de carences en vitamines

Partager

Très peu de personnes souffrent réellement d'une carence en vitamine. Si un manque de vitamine D est courant, une personne épuisée à force de trop travailler a surtout besoin de repos et de sommeil Veerle Piessens, médecin généraliste

Mais cette philosophie doit être nuancée. Parce que celui qui pense qu'une perfusion va résoudre son problème de fatigue doit savoir que les composés disparaissent de l'organisme après quatre jours. Veerle Piessens, médecin généraliste au centre de santé du quartier Nieuw Gent : "Lorsque des vitamines solubles dans l'eau sont injectées dans votre corps, votre corps fait le tri et évacue le surplus par voie urinaire. D'ailleurs, très peu de personnes souffrent réellement d'une carence en vitamines", explique-t-elle. "Si un manque de vitamine D est courant, une personne épuisée à force de trop travailler a surtout besoin de repos et de sommeil."

Le docteur Julie De Vos n'est pas non plus intimement convaincue de l'efficacité de la thérapie IV. "Il est vrai que le corps absorbe plus de vitamines quand on les injecte directement dans le système sanguin, mais il est tout aussi efficace de les prendre par voie orale en cure d'un mois. Julie De Vos ne nie cependant pas que le patient peut être réceptif au traitement. "L'effet placebo joue forcément un rôle, mais je ne prescrirai jamais une thérapie intraveineuse à mes patients."

Et pour ceux qui en doutent encore : ce type de traitement est loin d'être bon marché. Être relié à une perfusion pendant une demi-heure coûte la bagatelle d'un peu moins de 200 euros. Autant dire qu'un traitement hebdomadaire n'est pas réaliste pour beaucoup d'entre nous.

La panacée contre la fatigue

On peut donc difficilement qualifier la perfusion de panacée contre la fatigue et Frederik Braet en est bien conscient. "La thérapie IV ne peut servir que de traitement complémentaire à un mode de vie équilibré, à grand renfort d'une attention particulière à l'alimentation, au sommeil et à l'exercice physique. Elle n'éliminera pas vos problèmes, ou du moins pas à long terme. Nous ne prétendons pas non plus avoir trouvé le remède miracle contre la migraine. Nous ne faisons pas de déclaration médicale, mais nous pouvons néanmoins nous baser sur notre propre expérience et celle des personnes qui reviennent nous voir. Dans un contexte approprié, la thérapie IV permet d'obtenir des résultats fabuleux."

Et c'est là que réside le danger. Il n'y a pas de mal à prendre des suppléments de vitamines quand on se traîne en vain depuis des mois. Mais le danger est de voir la perfusion devenir un moyen de compenser un mode de vie malsain. Parce que si l'on porte sa croix tous les jours et que l'on préfère une sieste à un déjeuner entre collègues, il est clair que notre corps essaie de nous faire passer un message. Et parce que débourser 200 euros pour se maintenir en forme ne résoudra rien. Frederik Braet rejoint cet avis : "En soi, un traitement IV n'éliminera pas votre problème, mais il peut vous encourager à l'autoréflexion."

Je connais un journaliste qui s'est senti plus frais et dispos les jours qui ont suivi le traitement, mais qui s'est aussi couché à une heure raisonnable durant ces quelques jours.

Traduction : virginie·dupont·sprl

Nos partenaires