Tracer des frontières équivaut à s'exposer aux problèmes. Que l'on songe à la guerre en Ukraine, au racisme ou à la politique belge. Dès lors que l'on se met à catégoriser les choses et les gens, rien ne va plus. Un phénomène qui s'applique aussi à des secteurs dits plus "légers". Dans l'univers du lifestyle, on observe un chevauchement croissant entre la mode et le design, entre la santé et la gastronomie,... Il n'est dès lors pas surprenant que deux grands thèmes de ce numéro - l'architectur...

Tracer des frontières équivaut à s'exposer aux problèmes. Que l'on songe à la guerre en Ukraine, au racisme ou à la politique belge. Dès lors que l'on se met à catégoriser les choses et les gens, rien ne va plus. Un phénomène qui s'applique aussi à des secteurs dits plus "légers". Dans l'univers du lifestyle, on observe un chevauchement croissant entre la mode et le design, entre la santé et la gastronomie,... Il n'est dès lors pas surprenant que deux grands thèmes de ce numéro - l'architecture et les voyages - présentent des liens étroits. La création à Rockford (Etats-Unis) du label outdoor Extremis par Thomas Wynants et Ashlee Anvik relève-t-elle d'une aventure estampillée "voyage" ou "design"? Et dans le cas d'Ingrid Bijnens qui, à l'appui de son entreprise La Casa Clara, aide des Belges à trouver la maison de leurs rêves en Espagne, s'agit-il d'immobilier ou d'art de vivre? Des deux, bien entendu. Car le vacancier présent en chacun de nous est devenu particulièrement exigeant en matière d'architecture. En témoigne l'initiative Silent Living du pilote automobile João Rodrigues, qui propose des perles architecturales en guise de maisons de vacances, incluant conciergerie et restauration. Dont la luxueuse "maison sous terre" Casa Na Terra. Le lieu parfait pour trouver la quiétude.La détente représente également un thème important dans la rubrique Press Pause, occupée par Irene Forte. Fille du magnat de l'hôtellerie Rocco Forte, qui possède notamment l'hôtel Amigo à Bruxelles, elle a lancé voici quelques années sa propre ligne de produits de soins pour la peau, lesquels s'exposent désormais dans les plus beaux grands magasins de luxe du monde entier.Ce n'est que lorsque cela nous convient que nous aimons recourir aux frontières. Dans le domaine du football, par exemple. Mais aussi dans celui du design et de l'architecture. Voici quelques semaines, les créateurs belges se sont particulièrement distingués lors duSalone del Mobile, l'événement le plus important au monde en matière de design d'intérieur. Dans ce petit monde, l'architecte Vincent Van Duysen fait depuis longtemps figure de demi-dieu, mais ces dernières années, nombre de noms prometteurs l'ont rejoint. Ce qu'a également remarqué la presse internationale. La subtilité et la méthodologie du design belge font manifestement mouche, d'autant plus qu'aujourd'hui, l'on s'éloigne de l'architecture ouverte en re-compartimentant l'intérieur de la maison. Et l'on a toutes les raisons d'y croire.