L'entrepreneuriat féminin à la mode belge

18/10/18 à 11:45 - Mise à jour à 19/10/18 à 02:25

S'il ne faut pas cantonner l'entrepreneuriat féminin aux métiers des services et de l'artisanat, force est de constater que la Belgique a du talent. Des talents même. Zoom sur six marques de mode et leurs créatrices belges.

L'entrepreneuriat féminin à la mode belge

Imprevu Belgium © Élodie Timmermans

Avant les Six d'Anvers, on ne parlait pas de mode belge. Walter Van Beirendonck, Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina Yee sont en effet considérés comme l'avant-garde de la mode en Belgique. Ces six étudiants issus de la promotion 1981 de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers et devenus des couturiers renommés ont ainsi ouvert la voie à une nouvelle génération de stylistes qui s'affirment et se renouvellent, tout en cherchant un compromis entre fantaisie pertinente, confection durable et prix abordables.

Les marques suivantes sont belges et leurs créatrices ont répondu à nos questions. Quel a été leur déclic ? Comment font-elles la différence ? Ces entrepreneuses reviennent sur leur parcours et partagent avec nous leur passion.

JUSTINE GOD, IMPREVU BELGIUM

C'est sur un malentendu - ou plutôt sur un imprévu - qu'est née la marque Imprevu Belgium en 2016. Après une formation en gestion et un parcours en entreprise, Justine God a lancé sa griffe au style urbain et aux modèles dynamiques. Une reconversion professionnelle qui s'est en outre accompagnée d'une grossesse. Imaginées en Belgique, les six capsules annuelles sont produites en Italie à partir de tissus nobles. Les vêtements se veulent chic à porter et faciles à mixer au quotidien. À l'heure du tout numérique, le label ne possède pas d'e-shop virtuel, mais il est distribué dans plus de 70 boutiques multimarques bien réelles.

Être jeune créatrice, c'est travailler sur tous les fronts ?

JUSTINE GOD : De la création des vêtements à la vente aux boutiques en passant par la supervision de la production et la gestion des stocks, je gère chacune des phases de mes collections. Pour créer mes looks, je compose un moodboard à coups de dessins, découpes, couleurs, imprimés, matières. J'observe le monde qui m'entoure. Tout devient prétexte à une collection : un papier peint, un mur végétalisé, un détail sur un emballage, une silhouette dans la rue ou un magazine. Je me rends plusieurs fois par an en Italie pour faire le tour des ateliers. Et en Belgique, je vais à la rencontre de mes boutiques partenaires, tantôt pour leur proposer mes échantillons, tantôt pour recevoir un feed-back sur une collection. Je n'arrête jamais, mais j'ai la chance de faire ce que j'aime.

Un rouge qui illumine le teint et la saison - IMPREVU BELGIUM

Un rouge qui illumine le teint et la saison - IMPREVU BELGIUM © Élodie Timmermans

ALEXANDRA ET SÉGOLÈNE JACMIN, FAÇON JACMIN

Créé par les soeurs jumelles Alexandra et Ségolène qui considèrent leur duo comme une force et un équilibre pour leur marque, le vestiaire authentique et innovant de Façon Jacmin propose des vêtements en denim qui traversent les saisons et les époques. La blonde et la brune ont voulu sophistiquer le jean - généralement limité au pantalon ou à la veste - pour le décliner dans une garde-robe complète (tops, robes, jupes, manteaux, etc.). Les denims proviennent du Japon, reconnu pour son tissage serré et ses nuances intenses. Les pièces sont quant à elles fabriquées en Bulgarie, dans un atelier spécialisé.

Façon Jacmin, plus qu'une marque de vêtements ?

SÉGOLÈNE JACMIN : Oui, notre objectif est d'innover dans le secteur de la mode en privilégiant un contact de proximité à travers différents canaux. Nous ouvrons des pop-up stores en Belgique et à l'étranger, et organisons régulièrement des événements qui réunissent la mode et l'art, la cuisine ou la musique. Nous avons également aménagé une camionnette des années 80 en boutique mobile. De plus, à mi-chemin entre l'atelier et le magasin, notre Denim Studio à Bruxelles invite à la rencontre de notre petite équipe et à la découverte du denim japonais dans une ambiance moderne et conviviale. Enfin, notre e-shop présente chaque mois trois nouveaux modèles.

Pantalon Presley et chemise Carla - FAÇON JACMIN

Pantalon Presley et chemise Carla - FAÇON JACMIN © Merel Hart

VALENTINE WITMEUR, VALENTINE WITMEUR LAB

Désireuse de créer une marque conforme à notre époque, Valentine Witmeur conçoit une mode à la fois élégante et tout-terrain. Parce qu'on ne veut plus se demander chaque matin ce qu'on va porter. Et aussi parce que le confort est le nouveau luxe. Sur cette base, Valentine Witmeur Lab propose depuis trois ans des pulls aux coupes simples et à l'identité solide. Fortes de lignes graphiques et de couleurs tranchées, ces mailles se marient parfaitement avec des pièces tendance comme un pantalon taille haute. Elles sont dessinées en Belgique et produites - en taille unique, une particularité du label - au Portugal à partir de fils italiens.

La collection automne-hiver 2018 comporte une nouveauté. Pouvez-vous nous en dire plus ?

VALENTINE WITMEUR : Pour répondre à une demande de plus en plus pressante, nous avons sorti notre première ligne pour homme qui comprend cinq pièces. Chacune se distingue par sa personnalité tout en restant en harmonie avec l'identité de nos pulls pour femme. Le principe reste donc le même : des pièces en taille unique, faciles à porter et à assortir.

Pull Hitman - VALENTINE WITMEUR LAB

Pull Hitman - VALENTINE WITMEUR LAB © Valentine Witmeur Lab

JULIE GUYON, J.VANWIELE

Chez J.Vanwiele, la it-pièce répond au nom de salopette. La griffe prône le chic taquin et l'élégance espiègle pour habiller la femme accomplie. Perfectionniste, Julie Guyon a revu et corrigé son prototype à de multiples reprises afin de balayer le cliché selon lequel la salopette est réservée aux silhouettes filiformes. Résultat : une coupe élancée qui souligne les courbes de manière subtile. Après une première collection en coton lancée début 2018, un vent de denim brut et de velours côtelé souffle sur la saison froide.

Vous êtes franco-belge. Pourquoi avoir décidé de créer votre marque en Belgique ?

JULIE GUYON : Je suis passionnée par la mode depuis que je suis toute petite. Après des études à Paris et à New York, j'ai fait mes armes au sein d'une marque de prêt-à-porter haut de gamme. Entrepreneuse dans l'âme, j'ai alors ressenti le besoin de créer ma propre griffe mais aussi de retrouver mes racines belges. J'ai ainsi déménagé en Belgique et utilisé le nom de ma grand-mère pour baptiser ma marque. La Belgique est un marché difficile - dans le bon sens du terme - mais une fois qu'elle est conquise, elle reste fidèle à un produit. Étant donné que je délaisse les tendances pour décliner une pièce dans plusieurs matières et couleurs au fil de mes collections, le public belge est la cible parfaite.

Salopette Espiègle en velours côtelé noir - J.VANWIELE

Salopette Espiègle en velours côtelé noir - J.VANWIELE © J.VANWIELE

HILDE DE BAERDEMAEKER ET KATRIEN SMETS, PLAYPAUZE, A NATURAL CONNECTION

L'actrice Hilde De Baerdemaeker et la styliste Katrien Smets ont en commun l'amour du yoga, de la nature, de la beauté et de la slow fashion. Résultat : une connexion naturelle et une marque cohérente. Avec PlayPauze, A Natural Connection, les deux entrepreneuses s'engagent résolument sur la voie des matières de qualité, dans un souci de confort et de durabilité. Leur première collection automne-hiver 2018 explore les nuances de noir et de gris. Confortable et élégante, chaque pièce se prête aussi bien à la pratique du yoga qu'à une sortie en ville.

Comment vous démarquez-vous dans la jungle de la mode ?

HILDE DE BAERDEMAEKER : Nos vêtements s'adressent à de vraies femmes. Nous connaissons les problèmes qu'elles rencontrent en fonction de leur âge, leur poids, etc. Nous les avons questionnées sur leurs attentes. Certaines n'apprécient pas les vêtements trop serrés, d'autres ont envie de dissimuler certaines parties de leur corps. Nous avons bien sûr dû nous résoudre à des compromis, mais nous sommes intimement convaincues que notre collection répond aux besoins et souhaits des femmes d'aujourd'hui. Dans cette même optique, nous souhaitons organiser des rencontres avec nos clientes afin de les conseiller dans nos points de vente Juttu et A.S. Adventure.

Katrien Smets et Hilde De Baerdemaeker - PLAYPAUZE, A NATURAL CONNECTION

Katrien Smets et Hilde De Baerdemaeker - PLAYPAUZE, A NATURAL CONNECTION © PlayPauze, A Natural Connection

LORE VAN KEER

Pour habiller une tenue, rien de tel qu'un accessoire. Lore Van Keer a évolué toute son enfance dans l'univers de la création. Durant ses études en architecture d'intérieur, elle se spécialise dans le design d'objets et de meubles. Par la suite, lors d'un stage chez un orfèvre, elle entre en contact avec les bijoux qu'elle s'approprie et ne quittera plus. Lore Van Keer et sa marque éponyme misent sur un style abstrait et minimaliste, mais empreint de délicatesse et de féminité. Ses apparats font la part belle à un design équilibré et contemporain à grand renfort de pierres semi-précieuses.

Quelles sont vos sources d'inspiration ?

LORE VAN KEER : De manière générale, je puise mon inspiration dans mes premiers centres d'intérêt qui sont le design et l'architecture. J'aime les villes, leurs bâtiments et leurs habitants. Dans mes créations, la subtilité prend le pas sur le luxe. Le diamant brut occupe par exemple une place centrale dans ma collection (Un)refined réalisée en or à 18 carats. Cette pierre noble ne doit pas forcément être synonyme de bling-bling.

Double bague en or à 18 carats, collection (Un)refined - LORE VAN KEER

Double bague en or à 18 carats, collection (Un)refined - LORE VAN KEER © Lore Van Keer

Être à la mode, c'est bien. Être vu, entendu et vendu, c'est mieux. Et c'est tout ce que l'on souhaite à ces marques belges dont les créatrices font rimer savoir-faire avec savoir-être. Pour les adeptes d'une mode chic et pratique. Mais surtout pour celles et ceux qui veulent consommer moins mais mieux.

Nos partenaires