"Il y aura sans doute plus de PME en faillite que de morts physiques." C'est ce qu'affirmait Amid Faljaoui, chroniqueur économique et directeur des magazines francophones de Roularta, la semaine dernière. Alors qu'on prévoit un manque à gagner colossal pour les 186.000 salariés et 60.000 patrons de l'horeca en Belgique, Whitecube a décidé d'apporter son soutien aux restaurateurs. "L'emporté et la livraison figurent parmi les solutions envisageables à la crise sanitaire", souligne Toon Van den Bos, cofondateur de cette agence web créative.

"Cela faisait plus d'un an que nous étudions les fonctionnalités recherchées par les utilisateurs et planchions sur le développement de sites web à prix abordable. Déjà bien avant l'épidémie de Coronavirus, nous avions l'ambition d'innover pour proposer une offre optimale répondant aux pratiques commerciales des petits budgets, en particulier dans le monde de l'horeca qui ne requiert pas forcément une grosse infrastructure web. Ce type de société se fait souvent avoir par des accords onéreux et difficiles à rompre", poursuit Toon Van den Bos.

Toon Van den Bos, Whitecube
Toon Van den Bos © Whitecube

Face à l'immédiateté de la mesure prise par le Conseil national de sécurité jeudi dernier, Whitecube a accéléré le lancement de son nouveau produit baptisé Kabas. Toon Van den Bos : "Notre plus-value par rapport à la kyrielle de plateformes web sur le marché est de proposer à tout restaurateur un site personnalisé avec menu et prise de commande à livrer ou à emporter, et ce, à prix juste."

Comme son nom l'indique, Kabas est un site à provisions dans lequel se trouvent les besoins du client. Il s'agit d'un site web modulable et déployable en six étapes, en moins de 24 heures. Dans un premier temps, le client fournit ses textes de présentation, menus, images, logos et - le cas échéant - nom de domaine. Si besoin, Whitecube se charge de la rédaction des contenus et de l'élaboration de l'identité graphique, ce qui allonge bien entendu le processus de conception.

Ensuite, le nom de domaine est transféré chez Kabas, et Whitecube devient l'hébergeur du site web. "Le client reste néanmoins le propriétaire du site, ce qui est très important. Nous gérons uniquement l'accès technique, et pouvons ainsi intervenir rapidement en cas de souci ou de modification", souligne Toon Van den Bos.

La troisième étape est optionnelle puisqu'elle consiste à sauvegarder le site web existant. "Un back-up permet au client de retrouver éventuellement son site d'origine à l'issue d'une crise comme celle que nous traversons actuellement", précise Toon Van den Bos.

Dans la foulée, Whitecube soumet une version test du site au client qui la valide en versant la première mensualité de 60 euros. Le contrat ne comporte ni clause de renouvellement tacite ni frais cachés. Le restaurateur ne doit pas s'acquitter d'acomptes conséquents, et les frais d'installation à hauteur de 400 euros lui sont offerts pendant la période de crise liée au Coronavirus.

La mise en ligne et le suivi constituent la dernière étape du processus. Un bouton Takeaway et/ou Deliveroo peut être intégré si le restaurant n'a pas la possibilité d'assurer lui-même les livraisons, mais le but premier de Whitecube est d'offrir aux restaurateurs qui entament une traversée du désert sans précédent un site web sur mesure tout en leur évitant les commissions des plateformes de livraison de repas.

"Il y aura sans doute plus de PME en faillite que de morts physiques." C'est ce qu'affirmait Amid Faljaoui, chroniqueur économique et directeur des magazines francophones de Roularta, la semaine dernière. Alors qu'on prévoit un manque à gagner colossal pour les 186.000 salariés et 60.000 patrons de l'horeca en Belgique, Whitecube a décidé d'apporter son soutien aux restaurateurs. "L'emporté et la livraison figurent parmi les solutions envisageables à la crise sanitaire", souligne Toon Van den Bos, cofondateur de cette agence web créative."Cela faisait plus d'un an que nous étudions les fonctionnalités recherchées par les utilisateurs et planchions sur le développement de sites web à prix abordable. Déjà bien avant l'épidémie de Coronavirus, nous avions l'ambition d'innover pour proposer une offre optimale répondant aux pratiques commerciales des petits budgets, en particulier dans le monde de l'horeca qui ne requiert pas forcément une grosse infrastructure web. Ce type de société se fait souvent avoir par des accords onéreux et difficiles à rompre", poursuit Toon Van den Bos.Face à l'immédiateté de la mesure prise par le Conseil national de sécurité jeudi dernier, Whitecube a accéléré le lancement de son nouveau produit baptisé Kabas. Toon Van den Bos : "Notre plus-value par rapport à la kyrielle de plateformes web sur le marché est de proposer à tout restaurateur un site personnalisé avec menu et prise de commande à livrer ou à emporter, et ce, à prix juste."Comme son nom l'indique, Kabas est un site à provisions dans lequel se trouvent les besoins du client. Il s'agit d'un site web modulable et déployable en six étapes, en moins de 24 heures. Dans un premier temps, le client fournit ses textes de présentation, menus, images, logos et - le cas échéant - nom de domaine. Si besoin, Whitecube se charge de la rédaction des contenus et de l'élaboration de l'identité graphique, ce qui allonge bien entendu le processus de conception.Ensuite, le nom de domaine est transféré chez Kabas, et Whitecube devient l'hébergeur du site web. "Le client reste néanmoins le propriétaire du site, ce qui est très important. Nous gérons uniquement l'accès technique, et pouvons ainsi intervenir rapidement en cas de souci ou de modification", souligne Toon Van den Bos.La troisième étape est optionnelle puisqu'elle consiste à sauvegarder le site web existant. "Un back-up permet au client de retrouver éventuellement son site d'origine à l'issue d'une crise comme celle que nous traversons actuellement", précise Toon Van den Bos.Dans la foulée, Whitecube soumet une version test du site au client qui la valide en versant la première mensualité de 60 euros. Le contrat ne comporte ni clause de renouvellement tacite ni frais cachés. Le restaurateur ne doit pas s'acquitter d'acomptes conséquents, et les frais d'installation à hauteur de 400 euros lui sont offerts pendant la période de crise liée au Coronavirus.La mise en ligne et le suivi constituent la dernière étape du processus. Un bouton Takeaway et/ou Deliveroo peut être intégré si le restaurant n'a pas la possibilité d'assurer lui-même les livraisons, mais le but premier de Whitecube est d'offrir aux restaurateurs qui entament une traversée du désert sans précédent un site web sur mesure tout en leur évitant les commissions des plateformes de livraison de repas.