Les négociateurs avaient été rejoints dans leurs discussions par la ministre de l'Emploi Monica De Coninck et par la cheffe de cabinet du Premier ministre Elio Di Rupo. La cour constitutionnelle avait estimé dans un arrêt rendu l'an dernier que les entreprises, à partir du 9 juillet 2013, ne pourraient plus faire de distinction entre les ouvriers et les employés, et en premier lieu en ce qui concerne le jour de carence impayé et le délai de préavis des ouvriers. (Belga)

Les négociateurs avaient été rejoints dans leurs discussions par la ministre de l'Emploi Monica De Coninck et par la cheffe de cabinet du Premier ministre Elio Di Rupo. La cour constitutionnelle avait estimé dans un arrêt rendu l'an dernier que les entreprises, à partir du 9 juillet 2013, ne pourraient plus faire de distinction entre les ouvriers et les employés, et en premier lieu en ce qui concerne le jour de carence impayé et le délai de préavis des ouvriers. (Belga)