Les manifestants, qui se sont réunis jeudi matin place d'Espagne, dénoncent l'attitude des employeurs. Selon eux, le dossier est bloqué car les employeurs ne se sont pas écartés de leur position de départ en matière de délai de préavis et d'heures de carence. En fin de matinée, plusieurs manifestants se sont rendus devant le siège de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). Ils ont été tenus à distance par de nombreux policiers présents sur place. Les manifestants ont lancé des oeufs en direction du siège de la FEB, a constaté Belga sur place. Ils ont quitté la FEB en fin de matinée mais plusieurs d'entre eux se sont installés au Mont des Arts. Ils se relayeront sur place pour maintenir une présence dans l'attente d'une solution. (Belga)

Les manifestants, qui se sont réunis jeudi matin place d'Espagne, dénoncent l'attitude des employeurs. Selon eux, le dossier est bloqué car les employeurs ne se sont pas écartés de leur position de départ en matière de délai de préavis et d'heures de carence. En fin de matinée, plusieurs manifestants se sont rendus devant le siège de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). Ils ont été tenus à distance par de nombreux policiers présents sur place. Les manifestants ont lancé des oeufs en direction du siège de la FEB, a constaté Belga sur place. Ils ont quitté la FEB en fin de matinée mais plusieurs d'entre eux se sont installés au Mont des Arts. Ils se relayeront sur place pour maintenir une présence dans l'attente d'une solution. (Belga)