Le syndicat affirme soutenir "à 250%" la ministre de l'Emploi Monica De Coninck (sp.a) et la proposition de celle-ci qui devrait supprimer "une fois pour toutes la discrimination au niveau du délai de préavis entre les ouvriers et les employés." Selon lui, les employeurs du secteur de l'horeca sont cependant demandeurs d'un maintien du système actuel de préavis. "Ils saisissent la mesure d'exception, par ailleurs fortement critiquée, pour le secteur de la construction pour se ranger du côté des secteurs qui sont d'avis que la loi est uniquement applicable aux autres et pas à eux-mêmes. Des exceptions qui visent seulement à contourner la loi", écrit la FGTB Horval dans son communiqué. Afin de dénoncer cette volonté "inacceptable" des employeurs de l'horeca, le syndicat a déposé un préavis d'action. "En fonction de l'évolution du dossier, ce préavis pourra générer des actions syndicales au sein du secteur", prévient-il. (Belga)

Le syndicat affirme soutenir "à 250%" la ministre de l'Emploi Monica De Coninck (sp.a) et la proposition de celle-ci qui devrait supprimer "une fois pour toutes la discrimination au niveau du délai de préavis entre les ouvriers et les employés." Selon lui, les employeurs du secteur de l'horeca sont cependant demandeurs d'un maintien du système actuel de préavis. "Ils saisissent la mesure d'exception, par ailleurs fortement critiquée, pour le secteur de la construction pour se ranger du côté des secteurs qui sont d'avis que la loi est uniquement applicable aux autres et pas à eux-mêmes. Des exceptions qui visent seulement à contourner la loi", écrit la FGTB Horval dans son communiqué. Afin de dénoncer cette volonté "inacceptable" des employeurs de l'horeca, le syndicat a déposé un préavis d'action. "En fonction de l'évolution du dossier, ce préavis pourra générer des actions syndicales au sein du secteur", prévient-il. (Belga)