"Les conditions sont devenues tellement déplorables que les gens ne supportent plus leur travail, d'autant que la hiérarchie est elle aussi sous pression", a précisé Serge Piteljon, secrétaire national de la CGSP-Cheminots. Selon ce dernier, la situation est particulièrement criante à Bruxelles-Midi, où travaillent quelque 80 agents commerciaux, mais les tensions pourraient s'étendre à l'ensemble du pays alors que le manque d'effectifs est généralisé. Une sous-commission paritaire est prévue demain/mercredi matin. La question de la charge psychosociale liée au travail devrait y être abordée. (Belga)

"Les conditions sont devenues tellement déplorables que les gens ne supportent plus leur travail, d'autant que la hiérarchie est elle aussi sous pression", a précisé Serge Piteljon, secrétaire national de la CGSP-Cheminots. Selon ce dernier, la situation est particulièrement criante à Bruxelles-Midi, où travaillent quelque 80 agents commerciaux, mais les tensions pourraient s'étendre à l'ensemble du pays alors que le manque d'effectifs est généralisé. Une sous-commission paritaire est prévue demain/mercredi matin. La question de la charge psychosociale liée au travail devrait y être abordée. (Belga)