Il s'agit notamment d'une demande de renforcement des patrouilles de sécurité en matinée et durant la nuit. Les représentants du personnel ont également demandé l'organisation d'un check-up systématique des véhicules sortant des dépôts au niveau des équipements de sécurité. Selon eux, des véhicules sont mis en circulation alors que les caméras de surveillance dont ils sont équipés sont hors service. Du côté de la CSC, on estime ainsi que dans pareil cas, un véhicule devrait rester au dépôt. Les syndicats sont aussi partisans d'une intervention simultanée des services de sécurité de la STIB et de la police en cas d'activation du système d'alarme des véhicules par le chauffeur. Actuellement, la police n'est appelée que dans un deuxième temps. Parmi d'autres demandes, on relèvera encore celle d'une amélioration de l'accompagnement des agents agressés sur le plan administratif et de l'octroi en priorité des offres de reclassement aux agents victimes d'agression. (VIM)

Il s'agit notamment d'une demande de renforcement des patrouilles de sécurité en matinée et durant la nuit. Les représentants du personnel ont également demandé l'organisation d'un check-up systématique des véhicules sortant des dépôts au niveau des équipements de sécurité. Selon eux, des véhicules sont mis en circulation alors que les caméras de surveillance dont ils sont équipés sont hors service. Du côté de la CSC, on estime ainsi que dans pareil cas, un véhicule devrait rester au dépôt. Les syndicats sont aussi partisans d'une intervention simultanée des services de sécurité de la STIB et de la police en cas d'activation du système d'alarme des véhicules par le chauffeur. Actuellement, la police n'est appelée que dans un deuxième temps. Parmi d'autres demandes, on relèvera encore celle d'une amélioration de l'accompagnement des agents agressés sur le plan administratif et de l'octroi en priorité des offres de reclassement aux agents victimes d'agression. (VIM)