Après plusieurs semaines de négociations, une dernière réunion a eu lieu hier/mercredi entre direction et syndicats. La direction a ensuite communiqué jeudi aux travailleurs ses propositions. Celles-ci portent notamment sur les primes de fermeture et de licenciement ainsi que sur les départs à la prépension. Chaque travailleur a pu prendre connaissance individuellement de la prime qu'il recevrait. Après un petit temps de réflexion, les travailleurs se sont prononcés par un vote à bulletin secret. Sur les 263 ouvriers et employés, une grande majorité d'entre eux a approuvé le plan social. C'est le 25 mars dernier que la direction de l'entreprise avait annoncé son intention de fermer le site, entraînant ainsi la suppression de 263 emplois. Plusieurs mouvements de grogne avaient suivi cette annonce. Le 8 mai dernier, les travailleurs avaient d'ailleurs organisé une marche au départ de l'entreprise et s'étaient rendus à l'hôtel de ville de Sambreville pour rencontrer notamment le bourgmestre Jean-Charles Luperto afin de lui faire part de leurs inquiétudes et évoquer avec lui l'avenir du secteur verrier dans la Basse-Sambre. En décembre dernier, l'usine voisine de Saint-Gobain Glass, traversait elle aussi une crise puisque les travailleurs apprenaient la fermeture du deuxième four de l'entreprise. D'autres entreprises de la région avaient connu des licenciements collectifs comme AGC Moustier et Techniver. (Belga)

Après plusieurs semaines de négociations, une dernière réunion a eu lieu hier/mercredi entre direction et syndicats. La direction a ensuite communiqué jeudi aux travailleurs ses propositions. Celles-ci portent notamment sur les primes de fermeture et de licenciement ainsi que sur les départs à la prépension. Chaque travailleur a pu prendre connaissance individuellement de la prime qu'il recevrait. Après un petit temps de réflexion, les travailleurs se sont prononcés par un vote à bulletin secret. Sur les 263 ouvriers et employés, une grande majorité d'entre eux a approuvé le plan social. C'est le 25 mars dernier que la direction de l'entreprise avait annoncé son intention de fermer le site, entraînant ainsi la suppression de 263 emplois. Plusieurs mouvements de grogne avaient suivi cette annonce. Le 8 mai dernier, les travailleurs avaient d'ailleurs organisé une marche au départ de l'entreprise et s'étaient rendus à l'hôtel de ville de Sambreville pour rencontrer notamment le bourgmestre Jean-Charles Luperto afin de lui faire part de leurs inquiétudes et évoquer avec lui l'avenir du secteur verrier dans la Basse-Sambre. En décembre dernier, l'usine voisine de Saint-Gobain Glass, traversait elle aussi une crise puisque les travailleurs apprenaient la fermeture du deuxième four de l'entreprise. D'autres entreprises de la région avaient connu des licenciements collectifs comme AGC Moustier et Techniver. (Belga)