"Nous nous attendons à une reprise économique généralisée progressive en Belgique, la stabilisation de ses ratios d'endettement et un recul des risques pour la recapitalisation de son secteur financier", explique S&P. "Nous espérons que le nouveau gouvernement se concentrera sur les réformes visant à restaurer la compétitivité et à inverser la tendance à la hausse de la dette publique". L'agence de notation a par ailleurs révisé les prévisions moyennes de croissance du PIB pour 2014-2017 à 1,45% contre 1,20% précédemment, "en raison d'une demande intérieure plus robuste soutenue par des créations d'emplois, l'amélioration du revenu disponible et des dynamiques favorables d'investissement." Selon S&P, le taux de chômage devrait se stabiliser à 8%. S&P prévient que la note de la Belgique pourrait baisser si, contrairement à ses perspectives, "les prévisions de croissance se détériorent, la formation du gouvernement est trop lente, que les réformes soient retardées et que le gouvernement échoue à gommer les barrières structurelles à la compétitivité et à la productivité". (Belga)

"Nous nous attendons à une reprise économique généralisée progressive en Belgique, la stabilisation de ses ratios d'endettement et un recul des risques pour la recapitalisation de son secteur financier", explique S&P. "Nous espérons que le nouveau gouvernement se concentrera sur les réformes visant à restaurer la compétitivité et à inverser la tendance à la hausse de la dette publique". L'agence de notation a par ailleurs révisé les prévisions moyennes de croissance du PIB pour 2014-2017 à 1,45% contre 1,20% précédemment, "en raison d'une demande intérieure plus robuste soutenue par des créations d'emplois, l'amélioration du revenu disponible et des dynamiques favorables d'investissement." Selon S&P, le taux de chômage devrait se stabiliser à 8%. S&P prévient que la note de la Belgique pourrait baisser si, contrairement à ses perspectives, "les prévisions de croissance se détériorent, la formation du gouvernement est trop lente, que les réformes soient retardées et que le gouvernement échoue à gommer les barrières structurelles à la compétitivité et à la productivité". (Belga)