En août, la hausse des prix en Russie s'est établie à 14,30% sur un an, en baisse par rapport à juillet (15,10%), selon les chiffres publiés par l'agence de statistiques Rosstat. Les prix de l'alimentaire étaient une nouvelle fois les plus touchés par l'accélération en août, augmentant de 15,8% sur un an. Ils ont été tirés notamment par les produits de base comme le sucre (+45%), les céréales (+30%), les pâtes (+25%), le beurre (+24%), le lait (+21,5%) ou encore le pain (+18,1%).

Par rapport au mois de juillet, les prix ont globalement toutefois légèrement diminué de 0,5%, et ceux de l'alimentaire de 1,4%. C'est la première fois depuis le début de l'offensive russe en Ukraine en février que l'inflation repasse sous les 15%.

Les prix, déjà en hausse en Russie en raison de la reprise post-pandémie et de la flambée des prix des matières premières, avaient en effet connu un embrasement à la suite de l'imposition de sanctions à la Russie pour l'intervention militaire en Ukraine.

Au mois d'avril, l'inflation avait même battu un record depuis 2002 en grimpant à 17,8% sur un an. La hausse des prix a toutefois déjà considérablement miné le pouvoir d'achat des Russes, qui ont peu d'épargne, et les salaires réels ont eux aussi également baissé.

Mercredi, le président russe Vladimir Poutine avait estimé que le "pic" des difficultés économiques engendrées par les sanctions occidentales, était "passé", malgré des "problèmes" logistiques dans certains secteurs, notamment automobile et technologique.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est, de son côté, contracté de 4,1% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2021, après une hausse de 3,5% entre janvier et mars, a indiqué vendredi Rosstat, qui avait publié une première estimation quasi-identique mi-août (-4%). Il s'agit des premiers chiffres officiels consolidés portant sur la croissance sur un trimestre plein en Russie depuis le lancement de l'offensive russe en Ukraine fin février.

En août, la hausse des prix en Russie s'est établie à 14,30% sur un an, en baisse par rapport à juillet (15,10%), selon les chiffres publiés par l'agence de statistiques Rosstat. Les prix de l'alimentaire étaient une nouvelle fois les plus touchés par l'accélération en août, augmentant de 15,8% sur un an. Ils ont été tirés notamment par les produits de base comme le sucre (+45%), les céréales (+30%), les pâtes (+25%), le beurre (+24%), le lait (+21,5%) ou encore le pain (+18,1%).Par rapport au mois de juillet, les prix ont globalement toutefois légèrement diminué de 0,5%, et ceux de l'alimentaire de 1,4%. C'est la première fois depuis le début de l'offensive russe en Ukraine en février que l'inflation repasse sous les 15%.Les prix, déjà en hausse en Russie en raison de la reprise post-pandémie et de la flambée des prix des matières premières, avaient en effet connu un embrasement à la suite de l'imposition de sanctions à la Russie pour l'intervention militaire en Ukraine.Au mois d'avril, l'inflation avait même battu un record depuis 2002 en grimpant à 17,8% sur un an. La hausse des prix a toutefois déjà considérablement miné le pouvoir d'achat des Russes, qui ont peu d'épargne, et les salaires réels ont eux aussi également baissé.Mercredi, le président russe Vladimir Poutine avait estimé que le "pic" des difficultés économiques engendrées par les sanctions occidentales, était "passé", malgré des "problèmes" logistiques dans certains secteurs, notamment automobile et technologique.Le produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est, de son côté, contracté de 4,1% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2021, après une hausse de 3,5% entre janvier et mars, a indiqué vendredi Rosstat, qui avait publié une première estimation quasi-identique mi-août (-4%). Il s'agit des premiers chiffres officiels consolidés portant sur la croissance sur un trimestre plein en Russie depuis le lancement de l'offensive russe en Ukraine fin février.