Réuni en assemblée générale le 26 novembre dernier, le personnel de Rossel & Cie avait voté le dépôt d'un préavis de grève, à la suite de l'annonce par la direction d'un plan d'économies de 3 millions d'euros pour l'année prochaine. Ce préavis de grève tombe à échéance ce lundi 10 décembre. "Selon la loi, tout mouvement social est donc autorisé à partir de lundi", a confirmé Ricardo Gutiérrez. "Mais aucune grève ni aucun arrêt de travail n'est prévu, car nous ne disposons pas encore des détails du plan de restructuration de la direction." Ce plan d'économies sera présenté le vendredi 14 décembre, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. "Nous nous réunirons ensuite pour décider de la suite des évènements", a ajouté Ricardo Gutiérrez. "Mais il n'y a pour le moment pas de situation de blocage avec la direction. Nous continuons à négocier." La visite du Roi à la rédaction du Soir, prévue lundi à l'occasion du 125e anniversaire de la première parution du journal, ne sera donc pas perturbée. (MUA)

Réuni en assemblée générale le 26 novembre dernier, le personnel de Rossel & Cie avait voté le dépôt d'un préavis de grève, à la suite de l'annonce par la direction d'un plan d'économies de 3 millions d'euros pour l'année prochaine. Ce préavis de grève tombe à échéance ce lundi 10 décembre. "Selon la loi, tout mouvement social est donc autorisé à partir de lundi", a confirmé Ricardo Gutiérrez. "Mais aucune grève ni aucun arrêt de travail n'est prévu, car nous ne disposons pas encore des détails du plan de restructuration de la direction." Ce plan d'économies sera présenté le vendredi 14 décembre, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. "Nous nous réunirons ensuite pour décider de la suite des évènements", a ajouté Ricardo Gutiérrez. "Mais il n'y a pour le moment pas de situation de blocage avec la direction. Nous continuons à négocier." La visite du Roi à la rédaction du Soir, prévue lundi à l'occasion du 125e anniversaire de la première parution du journal, ne sera donc pas perturbée. (MUA)