Une enquête a été ouverte après la découverte de microfissures dans la cuve des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3. Electrabel doit prouver que les microfissures ne s'élargiront pas et doit transmettre à ce sujet un dossier à l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). L'évaluation finale est prévue dans le courant du mois de janvier. (JAV)

Une enquête a été ouverte après la découverte de microfissures dans la cuve des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3. Electrabel doit prouver que les microfissures ne s'élargiront pas et doit transmettre à ce sujet un dossier à l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). L'évaluation finale est prévue dans le courant du mois de janvier. (JAV)