Ce manque à gagner est 30% supérieur à 2012 et 2013, où les factures impayées s'étaient montées à 40 millions d'euros, selon l'étude annuelle de la banque Belfius sur la santé financière des hôpitaux.

"Les hôpitaux n'ont enregistré l'an dernier qu'un bénéfice de 147 millions d'euros. En regard, 51 millions d'euros est une très grosse somme", affirme Geert Gielens, chef économiste chez Belfius.

Selon Belfius, près de trois hôpitaux sur dix sont en perte et beaucoup sont sur le fil.

Ce manque à gagner est 30% supérieur à 2012 et 2013, où les factures impayées s'étaient montées à 40 millions d'euros, selon l'étude annuelle de la banque Belfius sur la santé financière des hôpitaux."Les hôpitaux n'ont enregistré l'an dernier qu'un bénéfice de 147 millions d'euros. En regard, 51 millions d'euros est une très grosse somme", affirme Geert Gielens, chef économiste chez Belfius.Selon Belfius, près de trois hôpitaux sur dix sont en perte et beaucoup sont sur le fil.