C'est un laboratoire d'un genre nouveau qui a récemment été inauguré sur le site de l'UCL à Mons. Baptisée Social Media Lab, cette plateforme unique en Belgique vise à doper l'activité des start-up et des PME actives dans le monde numérique grâce à une équipe de cinq chercheurs employés à temps plein. " Ce nouveau laboratoire a vu le jour grâce au Fonds européen de développement régional (F...

C'est un laboratoire d'un genre nouveau qui a récemment été inauguré sur le site de l'UCL à Mons. Baptisée Social Media Lab, cette plateforme unique en Belgique vise à doper l'activité des start-up et des PME actives dans le monde numérique grâce à une équipe de cinq chercheurs employés à temps plein. " Ce nouveau laboratoire a vu le jour grâce au Fonds européen de développement régional (Feder) et, dans la philosophie, nous sommes donc financés pour soutenir les entreprises wallonnes, explique François Lambotte, responsable du Social Media Lab. On les aide gratuitement à développer leur stratégie en ligne et à améliorer l'expérience utilisateur sur les médias socio-numériques. " Concrètement, ce laboratoire universitaire dispose de toute une série d'outils dernier cri qui permettent d'analyser l'ergonomie d'un site web ou d'une application mobile pour les rendre plus efficaces : un eye tracker pour suivre le trajet oculaire sur un écran, un face reader pour décoder les expressions du visage, un bio pack pour mesurer l'activité biométrique d'un cobaye comme, par exemple, les battements de son coeur... Mais ce n'est pas tout : en plus de ces équipements de pointe, le Social Media Lab met aussi à disposition des entreprises son expertise en matière de data mining, à savoir l'exploration des données sur le Web. C'est en effet le deuxième volet de l'activité de ce nouveau laboratoire de l'UCL : l'analyse de l'activité socio-numérique des entreprises pour les aider à mieux connaître leurs communautés d'utilisateurs et à affiner ensuite leur stratégie commerciale grâce à des outils adaptés. " Notre objectif n'est pas de nous substituer aux sociétés qui font du conseil en communication sur le Web, conclut François Lambotte, mais bien de servir de terrain d'expérimentation pour décortiquer certaines données ou tester, par exemple, de nouvelles applications. Notre but premier est d'accompagner les entreprises pour aider l'économie wallonne. "