Le monde de la pub fait grise mine. Pour le premier semestre de cette année, les montants investis par les annonceurs dans les différents médias en Belgique ont en effet chuté de 5 % par rapport à la même période en 2016, du moins si l'on en croit les chiffres fraîchement délivrés par l'institut Nielsen. Alarmante, cette régression du marché publicitaire est perceptible dans tous les médias offline, à l'exception de la radio qui continue de croître en raison de sa force de frappe très réactive sur le marché (+3,8%).
...