Une bonne nouvelle est toutefois advenue avec la reprise du siège de Liège et ainsi sauvé les huit emplois, qui conserveront leurs acquis. Le syndidat CNE attend à présent de voir l'ensemble du personnel pour acter cet accord. Les licenciements auront par phase le 30 avril, le 31 mai et le 30 juin. Le nom des employés qui perdront leur emploi n'a pas encore été officialisé. (PVO)

Une bonne nouvelle est toutefois advenue avec la reprise du siège de Liège et ainsi sauvé les huit emplois, qui conserveront leurs acquis. Le syndidat CNE attend à présent de voir l'ensemble du personnel pour acter cet accord. Les licenciements auront par phase le 30 avril, le 31 mai et le 30 juin. Le nom des employés qui perdront leur emploi n'a pas encore été officialisé. (PVO)