Ce taux est inférieur à celui attendu par les analystes du fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 7,5%, soit le même chiffre qu'en juillet.

C'est une bonne nouvelle alors que la croissance dans la zone euro connaît un ralentissement, victime des tensions commerciales provoquées par les Etats-Unis et les inquiétudes sur le Brexit, prévu pour le 31 octobre.

Depuis qu'il est repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10,0%, le chômage dans la zone euro n'a cessé de reculer.

Au pire de la crise de la dette, le chômage avait atteint dans la zone euro le taux record de 12,1% en avril, mai et juin 2013.

L'Allemagne est l'Etat membre de la zone euro ayant enregistré le plus faible taux de chômage en août, à 3,1%.

A l'autre bout de l'échelle, la Grèce a affiché le taux le plus élevé (17% en juin, dernier chiffre disponible), suivie de l'Espagne (13,8%).

Dans les 28 pays de l'UE, le taux de chômage s'est établi à 6,2% en août, en légère baisse par rapport à juillet (6,3%).