Le mois passé, des taux annuels négatifs ont été observés dans 11 États membres, les taux annuels les plus faibles ayant été enregistrés à Chypre (-1,9%), en Roumanie (-1,7%), en Lituanie (-1,0%), en Bulgarie (-0,8%), en Slovénie (-0,6%), en Espagne (-0,5%), en Grèce, en Pologne (-0,4% chacun), en Slovaquie, en Finlande (-0,2% chacun) et en Croatie (-0,1%). Les taux annuels les plus élevés ont quant à eux été engrangés à Malte (1,4%), en Autriche (0,9%) et en Belgique (0,8%).

Par rapport à juillet 2015, l'inflation annuelle a baissé dans 14 États membres, est restée stable dans 4 et a augmenté dans 10 autres.

Enfin, les impacts les plus sensibles à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants et cafés (+0,10 point de pourcentage), des légumes (+0,09 pp) et du tabac (+0,08 pp), tandis que les carburants pour le transport (-0,55 pp), les combustibles liquides (-0,25 pp) ainsi que le lait, le fromage et les oeufs (-0,07 pp) ont eu les plus forts impacts à la baisse.

Le mois passé, des taux annuels négatifs ont été observés dans 11 États membres, les taux annuels les plus faibles ayant été enregistrés à Chypre (-1,9%), en Roumanie (-1,7%), en Lituanie (-1,0%), en Bulgarie (-0,8%), en Slovénie (-0,6%), en Espagne (-0,5%), en Grèce, en Pologne (-0,4% chacun), en Slovaquie, en Finlande (-0,2% chacun) et en Croatie (-0,1%). Les taux annuels les plus élevés ont quant à eux été engrangés à Malte (1,4%), en Autriche (0,9%) et en Belgique (0,8%). Par rapport à juillet 2015, l'inflation annuelle a baissé dans 14 États membres, est restée stable dans 4 et a augmenté dans 10 autres.Enfin, les impacts les plus sensibles à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants et cafés (+0,10 point de pourcentage), des légumes (+0,09 pp) et du tabac (+0,08 pp), tandis que les carburants pour le transport (-0,55 pp), les combustibles liquides (-0,25 pp) ainsi que le lait, le fromage et les oeufs (-0,07 pp) ont eu les plus forts impacts à la baisse.