Van Overtveldt a abaissé le seuil pour des achats exonérés d'impôts de 125 euros à 50 euros pour les consommateurs non-Européens qui transitent dans notre pays. Il souhaite de la sorte soutenir les commerçants dans les aéroports après les attentats du 22 mars.

Le ministre Van Overtveldt n'a pas tenu compte de deux avis négatifs émis d'une part par le Conseil d'Etat et d'autre part par la ministre Wilmès qui estiment que les conséquences budgétaires n'ont pas été calculées.

"Les mesures que vous proposez font baisser les revenus", a écrit la ministre MR au ministre N-VA. Si la ministre du Budget ne donne pas son accord, la mesure doit normalement être discutée au conseil des ministres, ce qui n'a pas eu lieu. "Nous devons remédier à cette situation et évaluer à nouveau cette mesure à la reprise de l'année politique", selon Wilmès.

"Quand une mesure a un impact sur le budget, cela doit d'abord être discuté au conseil des ministres", affirme en outre le député Open Vld Luk Van Biesen. "L'assouplissement des règles TVA ne va pas coûter plus d'un million d'euros", a réagi Van Overtveldt. "Et cela sans compter d'éventuels effets retours. Sur un budget total, l'impact est minime".

Belga