On connait déjà la taxe dite 'intelligente'. Depuis des années, le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), en parle. Présentée comme une redevance au prorata des kilomètres parcourus, elle a été mise au placard au nord du pays, juste avant les élections. Sujet ô combien sensible vu qu'il touche directement au portefeuille des navetteurs.
...