Johan Vande Lanotte voudrait que les charges sociales ne soient plus calculées sur base des salaires des travailleurs. Il propose un système de forfait, qui existe déjà pour les travailleurs occasionnels.

"L'introduction d'un impôt forfaitaire doit permettre de mettre en place un emploi plus régulier dans l'horeca", explique le ministre. "Ainsi, toute l'opération rapportera plus de revenus à l'Etat et on pourra même parler d'une situation de win-win."

L'horeca est mis sous pression depuis plusieurs années, notamment en raison de l'interdiction de fumer ou du nouveau système de caisses enregistreuses.

Avec Belga