"Tout le secteur est à l'arrêt depuis mi-octobre et aucun lien de cause à effet ne peut être imputé au secteur horeca comme étant vecteur de transmission du virus", pointent les associations, malgré "les efforts accomplis pour respecter les mesures imposées par le gouvernement".

Résultat, à ce jour et depuis le début du confinement du 15 mars 2020, les établissements horeca ont été fermés 184 jours, soit plus de six mois de fermeture administrative sur l'année. Les aides perçues par le biais du fédéral et de la Région sont, certes, les bienvenues mais ne permettent visiblement plus de survivre, ni de payer les factures, les loyers et les charges fixes.

"Les pouvoirs politiques ne semblent pas prendre conscience de notre souffrance. (...) La situation du secteur est dramatique. Jour après jour, on s'approche dangereusement du précipice", insistent l'AHHF et ARHSE dans leur courrier adressé aux ministres wallons du Tourisme et de l'Economie ainsi qu'au Premier ministre et ministre des Indépendants. "Demain, nous ne serons plus en mesure de garder nos établissements en vie. Nous sommes à l'agonie. Encore un mois de fermeture et on parlera de PRJ (procédure de réorganisation judiciaire, NDLR) et de faillites en cascade", lancent-elles, comme un un cri de détresse.

Dans l'optique d'un plan de relance, les associations déposent donc un carnet de revendications. "Nous réclamons un gel de la TVA à 6% pour la nourriture et les boissons non-alcoolisées, une annulation des cotisations sociales et des charges patronales pour l'année 2021, l'obligation des assurances de prendre en charge nos pertes d'exploitation, le salaire garanti à 100% pour le personnel et une prolongation de moratoire sur les faillites jusque fin 2021", peut-on y lire notamment.

L'AHHF et l'ARHSE sont également à l'origine d'une pétition en ligne, SOS horeca # Belgium, pour "soutenir l'horeca à l'agonie". Cette dernière est consultable à l'adresse www.petitionenligne.net/laurent_dethier et a récolté à ce jour quelque 1.040 signatures. `

Le secteur horeca en Belgique représenterait 58.000 commerces et 128.000 employés, selon les deux associations.

"Tout le secteur est à l'arrêt depuis mi-octobre et aucun lien de cause à effet ne peut être imputé au secteur horeca comme étant vecteur de transmission du virus", pointent les associations, malgré "les efforts accomplis pour respecter les mesures imposées par le gouvernement". Résultat, à ce jour et depuis le début du confinement du 15 mars 2020, les établissements horeca ont été fermés 184 jours, soit plus de six mois de fermeture administrative sur l'année. Les aides perçues par le biais du fédéral et de la Région sont, certes, les bienvenues mais ne permettent visiblement plus de survivre, ni de payer les factures, les loyers et les charges fixes. "Les pouvoirs politiques ne semblent pas prendre conscience de notre souffrance. (...) La situation du secteur est dramatique. Jour après jour, on s'approche dangereusement du précipice", insistent l'AHHF et ARHSE dans leur courrier adressé aux ministres wallons du Tourisme et de l'Economie ainsi qu'au Premier ministre et ministre des Indépendants. "Demain, nous ne serons plus en mesure de garder nos établissements en vie. Nous sommes à l'agonie. Encore un mois de fermeture et on parlera de PRJ (procédure de réorganisation judiciaire, NDLR) et de faillites en cascade", lancent-elles, comme un un cri de détresse. Dans l'optique d'un plan de relance, les associations déposent donc un carnet de revendications. "Nous réclamons un gel de la TVA à 6% pour la nourriture et les boissons non-alcoolisées, une annulation des cotisations sociales et des charges patronales pour l'année 2021, l'obligation des assurances de prendre en charge nos pertes d'exploitation, le salaire garanti à 100% pour le personnel et une prolongation de moratoire sur les faillites jusque fin 2021", peut-on y lire notamment. L'AHHF et l'ARHSE sont également à l'origine d'une pétition en ligne, SOS horeca # Belgium, pour "soutenir l'horeca à l'agonie". Cette dernière est consultable à l'adresse www.petitionenligne.net/laurent_dethier et a récolté à ce jour quelque 1.040 signatures. ` Le secteur horeca en Belgique représenterait 58.000 commerces et 128.000 employés, selon les deux associations.