En avril, le gouvernement fédéral a prévu une enveloppe de 30 millions d'euros pour contrer l'explosion des prix à la pompe et soutenir les employés qui utilisent leur propre voiture.

Les partenaires sociaux n'étant pas parvenus à un compromis sur l'utilisation de cet argent, Pierre-Yves Dermagne propose d'encourager les entreprises à porter l'indemnité kilométrique minimale à 0,37 euro par kilomètre, comme pour les fonctionnaires. La proposition doit encore obtenir le feu vert du gouvernement fédéral, après quoi elle sera aussi négociée au niveau sectoriel.

Si les entreprises accordent ce montant, elles pourraient en contrepartie bénéficier d'une réduction de 10 centimes par kilomètre sur leur précompte mobilier. Concrètement, l'employeur bénéficierait alors d'une réduction de 10 euros, tandis que le salarié recevrait 37 euros par 100 kilomètres.

En avril, le gouvernement fédéral a prévu une enveloppe de 30 millions d'euros pour contrer l'explosion des prix à la pompe et soutenir les employés qui utilisent leur propre voiture. Les partenaires sociaux n'étant pas parvenus à un compromis sur l'utilisation de cet argent, Pierre-Yves Dermagne propose d'encourager les entreprises à porter l'indemnité kilométrique minimale à 0,37 euro par kilomètre, comme pour les fonctionnaires. La proposition doit encore obtenir le feu vert du gouvernement fédéral, après quoi elle sera aussi négociée au niveau sectoriel. Si les entreprises accordent ce montant, elles pourraient en contrepartie bénéficier d'une réduction de 10 centimes par kilomètre sur leur précompte mobilier. Concrètement, l'employeur bénéficierait alors d'une réduction de 10 euros, tandis que le salarié recevrait 37 euros par 100 kilomètres.