Johan Vande Lanotte, ministre (SP.a) des Consommateurs, a exprimé lundi son intention de créer un service commun de médiation où les consommateurs pourraient adresser leurs doléances.

Trop d'instances de médiations et d'ombudsman existent actuellement en Belgique, a-t-il constaté lundi matin sur la VRT-radio. Ces instances sont très divisées et très fragmentées, a fait valoir le ministre, expliquant que les consommateurs ignoraient ce à quoi ils ont droit.

Johan Vande Lanotte souhaite les restructurer en un "seul service commun d'ombudsman" qui aurait trois fonctions : informer le grand public, être une "banque des plaintes" et être une "commission des différends". Ce service servirait de point focal pour tous ces litiges, a-t-il souligné.

Service commun de médiation : Test-Achats et le Crioc saluent l'initiative

Le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs et Test-Achats ont salué lundi l'initiative du ministre des Consommateurs visant à mettre en place un service commun de médiation pour tous les litiges.

Le Crioc estime ainsi nécessaire que les consommateurs puissent facilement avoir accès à un service de ce type qui pourrait notamment les informer de manière transparente mais aussi les aider pour que leurs plaintes soient traitées plus rapidement.

Test-Achats, de son côté, se dit lui aussi favorable à la mise en place d'une telle structure : "Ce service permettrait aux consommateurs de savoir où adresser leurs plaintes", a indiqué l'organisation, qui plaide en effet pour la mise en place d'une structure pour gérer les litiges, comme cela existe depuis plusieurs années aux Pays-Bas.

Trends.be, avec Belga

Johan Vande Lanotte, ministre (SP.a) des Consommateurs, a exprimé lundi son intention de créer un service commun de médiation où les consommateurs pourraient adresser leurs doléances.Trop d'instances de médiations et d'ombudsman existent actuellement en Belgique, a-t-il constaté lundi matin sur la VRT-radio. Ces instances sont très divisées et très fragmentées, a fait valoir le ministre, expliquant que les consommateurs ignoraient ce à quoi ils ont droit.Johan Vande Lanotte souhaite les restructurer en un "seul service commun d'ombudsman" qui aurait trois fonctions : informer le grand public, être une "banque des plaintes" et être une "commission des différends". Ce service servirait de point focal pour tous ces litiges, a-t-il souligné.Service commun de médiation : Test-Achats et le Crioc saluent l'initiativeLe Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs et Test-Achats ont salué lundi l'initiative du ministre des Consommateurs visant à mettre en place un service commun de médiation pour tous les litiges.Le Crioc estime ainsi nécessaire que les consommateurs puissent facilement avoir accès à un service de ce type qui pourrait notamment les informer de manière transparente mais aussi les aider pour que leurs plaintes soient traitées plus rapidement.Test-Achats, de son côté, se dit lui aussi favorable à la mise en place d'une telle structure : "Ce service permettrait aux consommateurs de savoir où adresser leurs plaintes", a indiqué l'organisation, qui plaide en effet pour la mise en place d'une structure pour gérer les litiges, comme cela existe depuis plusieurs années aux Pays-Bas. Trends.be, avec Belga