Une décision autant idéologique que liée à des questions de sécurité puisque les Britanniques jugent nos cartes d'identité peu sûres. Voilà qui ne va certainement pas faciliter le shopping de Noël à Londres ou améliorer la situation du tourisme britannique.

Vu les restrictions sanitaires très dures imposées à l'entrée (dont un test 48 heures après l'arrivée qu'il faut avoir réservé et payé avant d'embarquer, preuve à l'appui! ), les touristes européens sont rares de l'autre côté de la Manche. Les experts belges du secteur évoquent des chutes de fréquentation de près de 80%.

Une décision autant idéologique que liée à des questions de sécurité puisque les Britanniques jugent nos cartes d'identité peu sûres. Voilà qui ne va certainement pas faciliter le shopping de Noël à Londres ou améliorer la situation du tourisme britannique. Vu les restrictions sanitaires très dures imposées à l'entrée (dont un test 48 heures après l'arrivée qu'il faut avoir réservé et payé avant d'embarquer, preuve à l'appui! ), les touristes européens sont rares de l'autre côté de la Manche. Les experts belges du secteur évoquent des chutes de fréquentation de près de 80%.