Le gouvernement a décidé, à l'occasion du conclave budgétaire de créer un "comité de sélection des dépenses" qui contrôlera en amont l'opportunité des demandes des ministres fédéraux, a annoncé lundi Olivier Chastel, ministre du Budget, dans l'émission Matin Première sur la RTBF : "Il y aura donc un contrôle systématique sur l'opportunité des dépenses, ce qui ne se faisait pas jusqu'ici", sauf en régime d'affaires courantes, a précisé Luc Chastel. Cette pratique est cependant restée d'actualité depuis l'investiture du gouvernement, le 6 décembre dernier, a-t-il ajouté.

Le ministre du Budget a par ailleurs confirmé que ce contrôle budgétaire n'était pas le dernier en 2012 : deux autres ajustements sont ainsi programmés en juillet et en septembre. Il s'agira notamment de surveiller que les hypothèses de croissance prises en compte se confirment et de vérifier que chacun reste dans ses balises en termes de dépenses.

Dès octobre, l'équipe du Premier ministre Elio Di Rupo se penchera sur "l'établissement du budget 2013 dont on sait qu'il doit poursuivre le travail sur la voie de l'équilibre", dont le retour est prévu dès 2015. "Il y aura donc des efforts supplémentaires à consentir", a prévenu Luc Chastel.

Trends.be, avec Belga

Le gouvernement a décidé, à l'occasion du conclave budgétaire de créer un "comité de sélection des dépenses" qui contrôlera en amont l'opportunité des demandes des ministres fédéraux, a annoncé lundi Olivier Chastel, ministre du Budget, dans l'émission Matin Première sur la RTBF : "Il y aura donc un contrôle systématique sur l'opportunité des dépenses, ce qui ne se faisait pas jusqu'ici", sauf en régime d'affaires courantes, a précisé Luc Chastel. Cette pratique est cependant restée d'actualité depuis l'investiture du gouvernement, le 6 décembre dernier, a-t-il ajouté.Le ministre du Budget a par ailleurs confirmé que ce contrôle budgétaire n'était pas le dernier en 2012 : deux autres ajustements sont ainsi programmés en juillet et en septembre. Il s'agira notamment de surveiller que les hypothèses de croissance prises en compte se confirment et de vérifier que chacun reste dans ses balises en termes de dépenses.Dès octobre, l'équipe du Premier ministre Elio Di Rupo se penchera sur "l'établissement du budget 2013 dont on sait qu'il doit poursuivre le travail sur la voie de l'équilibre", dont le retour est prévu dès 2015. "Il y aura donc des efforts supplémentaires à consentir", a prévenu Luc Chastel.Trends.be, avec Belga